ERIC BARET : AIMER, C’EST ÉCOUTER — @chantale.desenneville

Ce que j’aime, c’est ce qui est présent devant moi. Il n’y a rien d’autre. © Eric Baret « Aimer vraiment quelqu’un, c’est un concept. On ne peut pas aimer quelqu’un. C’est un fantasme. La personnalité ne peut pas aimer. Aimer, c’est ce qui est essentiel, ce n’est pas quelque chose que l’on peut faire…

ERIC BARET : DE L’ABANDON — @chantale.desenneville

Quand je réalise que je n’ai pas besoin d’être aimé, une profonde transformation psychologique s’opère. À ce moment-là, je peux aimer quelqu’un sans demande. Je ne crains plus rien. Je n’aime plus quelqu’un pour quelque chose. © Eric Baret | Extrait « De l’abandon » « Sur un certain plan, pour tomber amoureux il faut être désespéré….

ERIC BARET : LE VÉRITABLE SENS EST UN NON-SENS — @transparenceducoeur

Émotions de peur, de rage, d’amour, de tristesse, émotions sans cause: toutes ces émotions sont des craquements qui laissent entrevoir une masse en fusion pointant sur le cœur des choses. Par manque de clarté, on attribue l’émotion à la situation, on pense qu’elle dérange. L’émotion est ouverture vers le cœur. Tout ce qui n’est pas…

ERIC BARET : AIMER VRAIMENT — @divinepagaille

Aimer vraiment quelqu’un, c’est un concept. On ne peut pas aimer quelqu’un. C’est un fantasme. La personnalité ne peut pas aimer. Aimer, c’est ce qui est essentiel, ce n’est pas quelque chose que l’on peut faire ou non. Quand on arrête de «faire», il reste l’amour. On aime quelqu’un quand il correspond à notre fantasme….

ERIC BARET : SE LIBÉRER — @divinepagaille

« Se libérer de la souffrance ne consiste pas à éliminer de la vie quotidienne nos situations problématiques, mais à les voir sans commentaires. Comme la lumière efface l’ombre, la vision claire brûle le connu, aucune perception antagoniste ne peut alors subsister. Le désir se révèle n’être qu’agressivité. Plaisir, peur et violence sont toujours proches….