Sylvain DIDELOT : EL MORYA – Le Plan de Dieu et le plan de l’homme, Notre place et le rôle des guides — sylvaindidelot.com

le
ᴄʀᴇᴅɪᴛ ᴘʜᴏᴛᴏ 📷 Jan Alexander de Pixabay

Canalisation du 28 août 2021 par Sylvain Didelot

Conférence 28.08.21 deuxième partie après une petite conférence sur les différents niveaux de conscience des 4 corps et niveaux de compréhension des messages des Guides.

© Sylvain DIDELOT
Retranscrite par Marie-Claire

« Chères Âmes de Lumière et d’Amour, je salue votre présence. Je suis El Morya.

Vous posez beaucoup de questions sur cette terre, elles sont compréhensibles, je les ai eues aussi. Chacun d’entre nous s’est posé chacune des questions que vous vous posez. C’est important de comprendre que, finalement, un Maître d’Ascension est quelqu’un qui s’est posé beaucoup de questions, pour s’apercevoir qu’il n’y avait pas de question – on est d’accord, et nous atterrissons souvent dans cette notion particulière, le plan de l’homme et le plan de Dieu.

Le plan de l’homme est un plan de réalisation, de réalisation personnelle, individuelle puis collective peut-être mais, avant tout, un plan de réalisation de la graine qui germe, et pas de la graine qui pourrit toute seule, mais de celle qui va rejoindre une forêt et qui essaie d’avoir un arbre plus grand que celui d’à côté. Ce n’est pas un ordre naturel.

Le plan de Dieu prévoit une forêt et pas un arbre plus grand qu’un autre. Le plan de Dieu est aussi celui qui consiste à vous laisser toute grâce, toute liberté d’être qui vous souhaitez être, et de faire l’expérience que vous souhaitez faire. Dieu ne souhaite pas une expérience plutôt qu’une autre. Dieu est celui qui donne une direction générale à la somme des existences et qui communique avec vos consciences supérieures; vos consciences supérieures vous laissant vivre les expériences que vous désirez si elles vont dans le cheminement, je vais encore utiliser le terme temporel de vie en vie, vers cette direction voulue par le Divin.

La direction voulue par le Divin est: «Je leur demande de continuer à aimer et à grandir dans la définition de qui ils sont.» Et ainsi, voici un travail qui se fait d’incarnation en incarnation, allant toujours dans cette même direction d’aimer plus et d’augmenter, même depuis le très petit, sa propre définition. C’est-à-dire pas simplement comprendre que nous sommes les «autres», ceux que nous appelons «les autres», pas de le comprendre, vous seriez, pour reprendre votre schéma, dans le mental et l’émotionnel – c’est comprendre, «pourquoi, comment» c’est une compréhension – pas seulement de le comprendre mais de le savoir, de voir ça, de voir ce que vous êtes en l’autre, sans même chercher à comprendre ce qu’il essaie de vous dire, qui vous retournerait encore, d’observer que l’autre et vous ne faites qu’un.

Là, vous entrez dans le plan de Dieu et le plan de Dieu est celui qui crée une fraternité. «Il est avec moi donc il est mon frère, elle est ma sœur, il m’accompagne», c’est pourquoi dans beaucoup d’ordres spirituels, le terme de frère et de sœur est employé. Là où il y a eu certains écarts dans votre temps et dans votre espace, cela n’a pas été quand il y a eu cet état de frère ou de sœur, cela a été de créer le Père supérieur, la Mère supérieure. De quel ordre?

La seule Mère est la Terre Mère, le seul Père est l’Être Divin. Ici il y a eu un écart, déjà des niveaux de créés, alors que l’idée d’origine des enseignements du Christ, des enseignements d’autres grands révélateurs de l’histoire spirituelle, ont été de vous dire que vous êtes tous frères et sœurs, vous engageant dans la fraternité et vous rapprocher de ce qui était le plus près de ce que vous êtes vraiment.

L’autre est vous. Il est votre frère et votre sœur car il est issu du même Père et de la même Mère divine. C’est ce moyen-là qui vous rapproche de l’Unité mais pas simplement l’être humain, l’être similaire – ce qui serait je l’avoue assez simple finalement – mais d’avoir cette même compréhension pour le Tout. Le brin d’herbe est mon frère, la fourmi est ma sœur. Les circonstances elles-mêmes finiront par devenir familières.

Etendre sa définition, ce n’est pas se définir seulement d’humain à humain mais d’aller encore plus loin. L’expérience elle-même est fraternelle. Elle est ce que vous êtes, ce que vous avez décidé de rayonner. L’Univers ne vous donne pas ce que vous voulez, mais ce que vous rayonnez, ce que vous êtes.

Et en modifiant la définition de qui vous êtes, en l’élargissant, vous élargissez votre potentiel, pas d’être créateur – dans un premier temps, si – mais surtout votre potentiel de voir l’œuvre du vrai Créateur à travers vous. Temporairement vous aurez l’impression de faire mais vous verrez, vous êtes celui qui fait l’œuvre qui vous traverse.

Alors le plan de l’homme et le plan de Dieu ne sont pas entièrement dissociés. Encore une fois, le plan de Dieu est, pour utiliser les termes humains, à long terme et le plan de l’homme est à court terme, voire parfois, à très court terme, mais c’est le plan de l’homme.

Il est imparfait car il ne comprend pas les autres définitions de lui-même. Il est dans une restriction de la définition à «moi, je» et pas dans cette définition qui dit «je suis», qui ne met rien derrière, parce que dire «je suis Tout» est déjà réducteur. Qu’est-ce que c’est «Tout»?

Je Suis. Je suis Tout ce qui Est. Je Suis ce que je Suis. Et donc l’anti-définition c’est «Je ne suis pas ce que je ne suis pas».

Je Suis l’Eternel, votre Dieu. C’est une phrase qui a été prononcée très fortement par l’Energie à plusieurs prophètes: «Je Suis l’Eternel, votre Dieu». Peut-être serait-elle plus compréhensible à votre époque en disant: «Je Suis votre Dieu, ce qui est Eternel», car la réalité de votre existence n’est pas ce qui est temporaire mais ce qui est éternel. Ce qui est éternel demeure, ce qui ne l’est pas, disparait.

Qu’est-ce qui en vous est éternel? L’étincelle de Vie, l’étincelle d’Amour, ce qui lie, ce qui relie. Votre corps n’est pas éternel. Il est la visualisation du Divin mais il n’est pas ce qui est Divin, ou alors c’est restreindre, encore une fois, cette définition et retourner dans le plan de l’homme.

Le plan de Dieu, «Je Suis l’Eternel, votre Dieu», est de dire que tout ce qui est éternel à l’intérieur de vous est ce qui peut créer. C’est tout ce qui est immuable. Donc, si vous commencez à accrocher la définition de qui vous êtes à ce qui est éternel en vous – et il vous appartient de le trouver, pas à nous de le démontrer ou de le démonter – alors vous allez toucher ce qui crée, vous allez toucher Votre Dieu, vous allez toucher la Conscience aimante, vous allez toucher l’Amour universel, car vous aurez cherché ce qui relie et pas ce qui sépare. Vous cesserez de chercher des définitions.

Mais le chemin passe par la question. Autrement dit, même si je peux vous faire croire qu’il ne faut pas vous poser de questions, mon invitation peut être, en tant que Guide, est, sera: «Posez-vous les bonnes questions», posez-les-vous avec plus de hauteur.

La question va se transformer en ce cas, petit à petit, d’un «pourquoi?» en un «montre-moi!»; c’est-à-dire, pas essayer de découvrir le plan de Dieu mais l’observer.

Et quand vous demandez au ciel, au Christ, à l’Univers, à qui vous voulez, à qui vous croyez, de vous montrer, il peut vous remontrer le passé, le présent et le futur sous un angle différent. Mais il va falloir augmenter votre taux vibratoire, car vous allez être obligé de quitter le plan du bien et du mal pour comprendre de manière différente, intégrée dans un ensemble différent.

Voyez comme la réponse est effectivement multiple : le Plan de Dieu – le plan de l’homme. Mais le Plan de Dieu n’est pas vraiment différent du plan de l’homme. Le plan de l’homme n’est pas forcément différent du Plan de Dieu.

Lorsque l’homme cherche à trop faire par lui-même, il ne s’écarte pas du Plan de Dieu. Il «retarde» un petit peu son évolution, mais ce retard n’est pas perçu par Dieu, car pour Dieu, il n’y a pas de retard. Il est l’Eternel. Peut-il y avoir un retard dans l’Eternel? Non, il n’y aura de retard que de par quelqu’un qui considère que dix vies valent mieux que cent. Celui qui fait cela est encore incarné. Celui qui fait cela est encore dans sa nature diminuée et pas dans sa nature éternelle.

Pour l’Eternel, votre Dieu, il n’y a pas de mal à faire une expérience plutôt qu’une autre, tant que la somme de vos expériences vous mène à Sa volonté qui est effectivement d’étendre votre définition de vous-mêmes, d’étendre l’Amour et de l’étendre de dimension en dimension, d’avoir cette compréhension-là.

C’est très difficile de dimension à dimension. Comment vous expliquer ce qu’est la douzième dimension depuis la quatrième? Comment décrire à un ver-de-terre ce qu’est New-York? Pour lui, cela ne lui parlera pas, même si vous parliez le ver-de-terre couramment. Il n’ira pas tout de suite. Il se posera la question quand il y sera, et c’est pareil pour votre âme.

Et quand je dis «ver-de-terre», ce n’est pas pour vous réduire, c’est pour vous dire qu’il y a des différences de niveaux de langages galactiques, des termes qui sont employés par Dieu qui ne sont pas compréhensibles par l’humain. C’est pourquoi, je le répète, Dieu s’adresse à vos consciences supérieures, mais ne s’adresse pas systématiquement directement à l’homme. Cela reste assez exceptionnel, car il y a une nécessité de traduire une multi-dimension.

Tout est là. Tout est déjà là. Vous pouvez donc manifester, créer, attirer ce que vous désirez. L’expérience n’est pas négative, elle est une expérience dans une somme d’expériences. Je suis l’Eternel donc j’ai le temps. C’est dur de se poser dans ce «j’ai le temps» tant qu’on est identifié au corps, car vous voyez une sorte de date de péremption de l’expérience. Il n’y a pas de date de péremption à l’expérience, il y a une date de péremption à l’expérienceur, celui qui croit vivre l’expérience. Vous croyez vivre l’expérience depuis un corps mais vous ne la vivez pas en réalité depuis le corps, vous la vivez depuis l’éternel, «Je suis l’Eternel, votre Dieu».

Quand vous étendrez – cela arrivera dans une vie ou une autre – la définition de ce que vous êtes à quelque chose de profondément relié, à l’homme, à la terre, à l’eau, au feu, à l’air, ces quatre éléments, aux plans animal, végétal, minéral, humain, vous allez commencer à toucher des expériences – parce que vous allez continuer à vivre l’expérience – vous allez commencer à toucher des expériences de très haute intensité.

Le handicap fait partie de ces expériences de haute densité et n’est pas obligatoire, ce n’est pas un passage obligatoire du tout. Ce que je peux vous dire c’est qu’il faut des âmes évoluées pour vivre cela, qui ont décidé de continuer à se poser des questions plus grandes que celles du corps. Même s’ils le vivent parfois mal, ceux-là ont compris.

Certains appréhendent cette idée de se dire: «Mince, serais-je vraiment obligé de passer par une vie où je dois annihiler le physique pour évoluer?» Pas du tout. Pas du tout, c’est un choix comme un autre. Il n’y a pas de choix meilleur qu’un autre, vu de la part de l’Eternel, bien sûr. Il s’agit de comprendre que vous avez plus de facilité à avoir une vision élevée depuis ces espaces-là, mais que vous n’avez pas à être dans ces espaces d’expérience difficile pour vivre l’expression élevée de vous-même.

C’est aussi le sens de ce qui est en train de se passer sur votre Terre. Les différentes épreuves que vous êtes en train de vivre, sont là pour vous ramener à l’essentiel sans passer par le corps. Et voyez comme l’expérience divine est magnifique, puisque l’expérience de Dieu a décidé de passer par une expérience commune et planétaire, pour accélérer en fait des compréhensions, des mentalisations diraient certains, de l’expérience de manière divine sans passer par le corps, mais en passant par l’expérience, en passant par une expérience généralisée qui vous ramène à ce qui est important, qui vous ramène à ce que vous êtes, qui vous ramène à votre véritable nature. Ce n’est pas une nature de vouloir, ce n’est pas une nature de possession, c’est une nature d’être, une nature d’êtres associés à d’autres êtres dans la joie, pas dans la séparation, pas dans la différenciation, ni par l’argent, ni par le sexe, ni par l’attitude, ni par le corps, ni par la religion, dans une attitude commune.

Et l’attitude commune s’obtient à travers Dieu et par l’expérience de vivre la même épreuve, ensemble. Vous le savez, la fraternité n’est jamais aussi grande que quand une épreuve est vécue de manière collective. Quand une épreuve est vécue de manière collective, vous créez des fraternités, vous créez des liaisons fortes, vous retrouvez des âmes perdues parfois, des amis que vous avez perdu de vie en vie, vous allez les retrouver dans ces expériences-là, dans ces épreuves-là, qui pourtant semblent créer du bien et du mal, génèrent des camps, mais ceci reste l’histoire dans la forme, parce que le Plan de Dieu s’applique et on peut être joyeux à regarder le Plan de Dieu s’appliquer.

On peut être joyeux même à regarder l’épreuve, si on a ce regard qu’ont les Guides de dire: «vous allez vous en sortir. On est là, on va vous aider.» Mais on va vous aider, pas forcément à résoudre l’épreuve rapidement mais à la vivre différemment, car c’est cela le rôle des Guides, c’est de vous aider à avoir la vision de Dieu à l’intérieur de la vision de l’homme, de voir le Plan de Dieu à travers le plan de l’homme, pas de changer le plan de l’homme de manière absolue, ce qu’aimeraient beaucoup d’entre vous. «Oh, les Guides devraient nous aider et nous enlever cette expérience!» Mais vous enlever cette expérience ce n’est pas vous élever dans cette expérience. Nous cherchons à vous élever dans l’expérience et à la rendre agréable. Donc nous vous aidons à effectivement diminuer l’intensité vécue par l’homme de l’expérience, cela est notre rôle, mais pas supprimer l’expérienceNotre rôle est de vous élever dans la vision de cette expérience, de vous faire voir cette expérience de manière différenteC’est cela notre but, c’est cela notre intelligence: montrer le Plan de Dieu à l’homme.

Alors, pour montrer le Plan de Dieu à l’homme, nous commençons par répondre à ses questions. Et ses questions sont: «pourquoi et comment» et puis de se poser dans cela. Se poser dans cela pour se dire tout est à sa juste place, tout a sa juste valeur, tout cela est fait pour recréer une fraternité, un ensemble, et je vais participer le plus vite possible à cette fraternité et à cet ensemble, car en participant rapidement à cette fraternité et à cet ensemble, je vais accélérer tout le Plan Divin dans l’apparence, sur Terre.

Si je m’échappe de cette fraternité, si je n’essaie pas de m’y associer dans cette nouvelle fraternité créée, c’est-à-dire celle qui ne crée pas de camp, alors je vais continuer à vivre cette expérience, la regarder continuer à faire. Elle va se poursuivre. Et voyez comme ici notre guidance est surtout de changer le regard, ce n’est pas changer l’expérience. On en diminue l’intensité, on vous aide à vivre des émotions un peu moins fortes, certes, on ne va pas supprimer ce qui vous fait grandir.

Parce que si vous nous demandez de supprimer ce qui vous fait grandir, c’est exactement comme si un enfant qui a des douleurs dans les os, parce qu’il est en train de grandir, nous disait: «ça fait des douleurs dans le corps, j’ai mal partout. S’il vous plaît, les Guides, arrêtez de me faire grandir!» Vous voyez ce que j’entends par là, chères âmes, ce que je veux vous dire par là. L’enfant va continuer à souffrir, il va continuer à avoir mal aux os, mais c’est ce qui va lui permettre de créer un corps sain, entier, grand ou petit peu importe, mais en tout cas, c’est ce qui va continuer à lui donner un véhicule parfait pour l’expérience. Et pour être dans le corps divin, il faut que cela coince, que cela grince. Oui c’est difficile, mais c’est le moyen aussi de se créer ce corps divin petit à petit.

Chères âmes, vous n’êtes jamais perdues, vous n’êtes jamais abandonnées là-dedans. Evidemment nous vous accompagnons de compassion, d’énergie, d’aide dans la compréhension, de révélations oui bien sûr, et celui qui veut entendre, entendra. Celui qui ne veut pas entendre, n’entendra pas, car nous respectons la loi du libre arbitre malgré tout. Une révélation n’est pas toujours générale. Elle est pour celui qui veut entendre, celui qui veut avancer.

Nous sommes sur ce chemin avec vous à chaque instant. Chères âmes, le Plan de Dieu et le plan de l’homme sont un plan d’amour unique. Il n’y en a pas deux, il n’y en a qu’un : le plan de l’amour qui va vers l’Amour, quoi qu’il arrive.

Mon rôle est de vous aider à:

. répondre à certaines questions, vous vous posez moins de questions au final;

. agrandir les définitions;

. faire grandir votre cœur en compassion;

. quitter temporairement – j’ai dit temporairement – l’idée du bien et du mal, pour revenir à la réalité simple de qui vous êtes vraiment, revenir à cette réalité divine que vous êtes, que nous sommes, et que nous serons un jour.

Soyez bénies chères Âmes, car chacun d’entre vous est la source de tout ce qu’il veut et de tout ce qu’il est. »

______________________________

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  ce site  https://sylvaindidelot.com
  • que vous mentionniez le nom de Sylvain Didelot
© Sylvain DIDELOT
➡ Site Web: sylvaindidelot.com
➡ Page Facebook: @SylvainDidelotOfficiel

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: sylvaindidelot.com

Chères lectrices, chers lecteurs, Prenez avis que ce texte a été publié pour l’intérêt informatif qu’il représente en lien avec le thème abordé sur ce blog. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de sa source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Utilisez-le. Votre hôtesse, Andree Boulay.


🌹 A n d r e e B o u l a y B l o g 🌹
ᴜɴ ʙʟᴏɢ ᴅᴇᴅɪᴇ ᴀ ʟ’ᴀᴍᴏᴜʀ ᴅᴇ sᴏɪ

Image par john Ioannidis de Pixabay
© 2019-2021 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.