MOOJI : Nous souffrons des apparences… pas de la vérité — @cyril.pad.94

le
Photo de Shiva Smyth provenant de Pexels

Nous souffrons des apparences … pas de la vérité.

Mooji

« Ce n est pas nécessaire que tu te grattes la tête en lisant ces lignes en ce moment… Laisse l’écoute se faire simplement. Tu n’as même pas besoin de t’identifier à l’écouteur.

Mon sentiment est que quelque chose t’a emmené ici. Une envie… une impulsion.

Nous n’avons pas besoin d’y travailler si durement. Cela en soi… porte le pouvoir de révéler ce mystère à soi-même…

On nous a enseigner dans l’erreur sur ces choses là, que l’on doit acquérir, on doit pousser, se battre… et on passe à coté d’une vue très simple. Et même si dans ce corps, dans ce mental, il y a une sensation de brûlure, ou une étincelle de malaise, c’est okay .

Ça peut aussi être un mouvement de Grace… Tu n’as pas besoin de toujours essayer de comprendre. Le travail se fera tout seul. Certaines choses se résolvent toutes seules.

Notre être est complètement naturel. Ce n’est pas quelque chose que tu dois acquérir, c’est déjà là. Ce n’est pas ton boulot d’équilibrer cet univers. Ton être est en parfait équilibre, tu vois?

Mais très facilement… presque comme un réflexe , on se retourne vers une façon de penser fatigante, et vers des pensées qu’on croit être la vérité. Et d’une certaine façon, il semble que croire à ces pensées, les garder, suffoque ta spontanéité.

Mais à la fin, cette vérité ultime, ne sera jamais ternie. Voilà ma bonne nouvelle. Cela parait seulement comme ça… Et comprends le bien! Tu peux souffrir à cause des apparences…

Nous souffrons des apparences… pas de la vérité.

On ne peut pas souffrir de la vérité.

C’est parfaitement naturel pour nous d’être heureux et d’être en paix. Ce n’est pas quelque part à l’extérieur de toi que tu dois aller chercher. Mais dans le voyage du jeu de la Conscience…

Tu pourras faire énormément de voyages et une sorte de maturation interne se fera toute seule… Cela semble un mystère, mais la liberté est notre nature.

Parfois tu ressens un malaise, un bruit interne, et encore le mental se précipite pour l’interpréter… «Ouille! il y a quelque chose qui cloche!». Mais ce n’est pas ça, c’est là juste pour libérer quelque chose. Et parfois, simultanément, une paix profonde est là, avec toi.

À la fin, cette vérité essentielle ne sera jamais ternie. Cela semble juste ainsi. »

MOOJI
Mooji - Official Site

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: @cyril.pad.94

Chères lectrices, chers lecteurs, Prenez avis que ce texte a été publié pour l’intérêt informatif qu’il représente en lien avec le thème abordé sur ce blog. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de sa source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Utilisez-le. Votre hôtesse, Andree Boulay.


🌹 A n d r e e B o u l a y B l o g 🌹
ᴜɴ ʙʟᴏɢ ᴅᴇᴅɪᴇ ᴀ ʟ’ᴀᴍᴏᴜʀ ᴅᴇ sᴏɪ

Image par john Ioannidis de Pixabay
© 2019-2021 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.