STEPHAN SCHILLINGER : Le manque d’estime de soi — @paruncurieuxhasard

Image provenant de @paruncurieuxhasard via Facebook

Extrait des livres «Par un Curieux Hasard»

©Stephan Schillinger
CurieuxHasard.com

« — Maître, je traverse sans doute la période la plus dure de ma vie, j’ai l’impression d’être dans une impasse dans tous les domaines.

— Je t’invite à voir ta vie comme un couloir donnant sur plusieurs pièces, certaines portes sont ouvertes et d’autres fermées. La cartographie de ce couloir résulte de tes choix, qui résultent eux, de tes peurs, croyances, valeurs et convictions. Les portes que tu as ouvertes donnent sur des pièces que tu connais si bien, trop bien. Derrière les portes que tu as choisi de laisser closes, pour les raisons évoquées ci-dessus, se trouvent les pièces inexplorées du labyrinthe existentiel.

Pour sortir de l’impasse, nous devons à un moment, accepter la nécessité de réviser ce en quoi nous croyons, qui vient forger nos convictions. Ce que nous pensons mal ou bien, dangereux ou pas, pertinent ou non. Il est dit qu’un problème ne peut être résolu au même niveau de conscience auquel il a été créé. Certaines rencontres sont là pour nous aider à ouvrir ces portes, voire nous en donnent les clés. Elles sont elles-mêmes des portes vers l’inconnu, un chemin de traverse, un souterrain, un sauf- conduit, un raccourci vers la sortie de l’impasse.

Nous réfutons les points de vue qui nous font sortir de l’impasse, et notre grand drame ici, réside dans le fait que le manque d’estime de nous-même fait que nous cherchons surtout des gens en accord avec ce que nous croyons déjà.

— Je ne vois pas le lien entre mon impasse et le manque d’estime de moi ?

— Ce manque d’estime de soi, rend nos erreurs très difficiles à reconnaître et accepter. Les accepter, et réviser nos points de vues, viendrait encore plus fragiliser cette maigre estime. Mais surtout, il devient impossible d’accepter de se risquer à faire de nouvelles erreurs, se tromper ou échouer devenant trop dangereux. Nous n’osons plus, et nous raccrochons à ce que nous pouvons: les portes ouvertes donnant sur nos impasses.

Retiens ceci: Le chemin vers le Soi, vers l’Etre, est davantage un chemin de déconstruction que de construction. »

© Stephan SCHILLINGER
➡ Site web: curieuxhasard.com
➡ Facebook: @paruncurieuxhasard

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: @paruncurieuxhasard

Chères lectrices, chers lecteurs, Prenez avis que ce texte a été publié pour l’intérêt informatif qu’il représente en lien avec le thème abordé sur ce blog. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de sa source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Utilisez-le. Votre hôtesse, Andree Boulay.


🌹 A n d r e e B o u l a y B l o g 🌹
ᴜɴ ʙʟᴏɢ ᴅᴇᴅɪᴇ ᴀ ʟ’ᴀᴍᴏᴜʀ ᴅᴇ sᴏɪ

Image par john Ioannidis de Pixabay
© 2019-2021 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.