PAMELA KRIBBE : Jeshua: GARDEZ CONFIANCE — jeshua.net

Image par Bessi de Pixabay

Pamela Kribbe canalise Jeshua

Gardez Confiance

© Pamela Kribbe
Traduction française : AD

Chers amis,

Je suis Jeshua, votre frère. Je me tiens à côté de vous, pas au-dessus de vous. Je veux toucher votre cœur, cet endroit où vous sentez que vous savez. Je vous demande de lâcher votre tête, vos processus de pensée, et d’être présents ici à partir de votre cœur.

Il n’est plus naturel pour vous de le faire parce que vous êtes entraînés à être dans le monde à partir de votre tête: analyser la vie, comprendre mentalement, être absolument certain avant de faire des choix et de prendre des décisions. Sentez un instant tout ce qui se passe dans votre tête pendant que vous agissez et parlez avec les gens dans votre vie quotidienne et au travail. Imaginez, concrètement, la quantité d’énergie qui tourne autour de votre tête. Voyez à quel point votre esprit est actif dans votre vie de tous les jours. Il semble qu’il y ait tant à faire, à arranger, à organiser; tellement d’informations et de stimuli vous bombardent que vous ne pouvez tout simplement pas tout absorber, et pourtant votre tête essaie de gérer toutes ces impressions.

Mais il y a une autre raison pour laquelle vous ne regardez et ressentez pas spontanément à partir de votre cœur. Le cœur est profond; il a des profondeurs et des hauteurs émotionnelles qui font peur à beaucoup d’entre vous; elles sont comme une vague qui vous propulse, mais vous ne savez pas vers où. Les émotions sont considérées comme «effrayantes», c’est une croyance que vous avez héritée de votre tradition.

Beaucoup de choses ont changé au fil du temps, mais il y a toujours cette peur des sentiments et des émotions vraiment profonds. Cependant, ce n’est qu’à travers des sentiments et des émotions profonds que vous pouvez entrer dans le domaine de l’âme. L’âme n’a pas de «messages» pour la tête. La tête et ses pensées ne sont nécessaires que lorsque vous interagissez avec le monde extérieur et qu’il y a des choses à faire. Mais les décisions et les choix sous-jacents plus profonds se produisent en réalité dans d’autres dimensions. La dimension de l’âme est directement liée à la dimension du sentiment, de l’émotionnel, du cœur.

Il faut toutefois de la détermination et de gros efforts pour lâcher la tête, car c’est un fardeau collectif que vous portez tous. Je vous demande donc de porter votre attention tout à fait délibérément sur la zone de votre cœur – de sortir de votre tête et de pénétrer dans votre cœur. Sentez le flux de lumière qui y est présent. Que vous le sachiez ou non, la lumière est toujours là. Votre âme est toujours connectée avec vous, même si vous n’en êtes pas conscients tandis que vos pensées sont occupées par d’autres choses. Mais vous pouvez prendre conscience de cette connexion en portant régulièrement toute votre attention sur votre cœur et sur tout votre corps. Votre corps est en contact direct avec votre bien-être émotionnel. Comment vous sentez-vous vraiment? Pas comment devriez-vous vous sentir, ou comment pensez-vous être censés vous sentir.

Le corps est spontané et authentique. Percevez comment votre corps se sent dans son intégralité. Est-il tendu? Alors relâchez la tension. Voyez si le stress peut diminuer dans vos muscles. Connectez-vous à la Terre, la Mère sensible et aimante qui vous soutient. Elle ne pense pas, mais elle sait tout. Ressentez son amour pour vous et sachez que vous êtes bienvenus ici comme ses enfants. Sentez vos pieds fermement ancrés sur la Terre. Laissez l’énergie de la Terre vous traverser pour vous détendre encore plus et vous sentir accueillis par la sensation de la Terre unie à votre âme. La terre et l’âme vont de pair, mais dans le passé, on vous a fait croire que ce n’était pas le cas. On vous a dit que le Ciel et la Terre sont séparés; que la Terre est le domaine de l’imparfait: désir, sensualité, péché; que le Ciel est ce lieu élevé où seuls l’amour et la sagesse prévalent. Mais ces idées ne sont tout simplement pas vraies; elles sont fausses et erronées.

Le Ciel tend la main à la Terre sous la forme de votre âme qui s’incarne ici en descendant dans un corps de chair et de sang – et votre âme céleste fait cela consciemment. Votre âme n’est pas ici en train de faire une sorte de pénitence, de régler un karma, ou de transcender le péché. Votre âme est là pour apporter de la lumière à la Terre en connectant le Ciel et la Terre, et pour faire l’expérience de la beauté de la Terre, de la beauté des plantes, des animaux, des humains. Tout ici est plein de vie en raison de l’aspiration à croître et à s’exprimer, mais tout cela a été censuré par votre tradition, ce qui est une grande tragédie. Lorsque vous revenez à votre cœur en tant que votre centre, le noyau de votre être, vous reconnectez le Ciel avec la Terre, l’âme avec la Terre.

La condition naturelle de l’âme lorsqu’elle est incarnée peut être vue comme une grande danse de joie, d’amour terrestre, d’expression naturelle de soi, de connexion avec tous les autres êtres vivants sur Terre. C’est exaltant, excitant, créatif, innovant. Toute la tradition des dogmes étouffants, des règles et de la discipline, est l’ennemie de la vie; elle nie l’être même de la Terre et l’essence de votre âme. Laissez cette tradition appartenir au passé. Existez dans toute votre humanité et suivez à nouveau votre cœur. Sentez ce qui se passe dans votre cœur, ici même – maintenant.

Imaginez qu’une danseuse est présente dans votre cœur. Elle est la messagère de votre âme. Regardez-la bien, ou alors vous ne la verrez peut-être pas très clairement, mais vous la sentirez plutôt. Laissez-la vous parler. Laissez-la vous dire ce qu’elle désire, ce qu’elle a envie de faire, ce qui lui procure un sentiment de joie et de légèreté – la joie est permise et elle fait du bien. L’inspiration vient toujours avec un sentiment de joie et de légèreté, et ces énergies sont incompatibles avec un excès de pensée.

Je veux maintenant dire quelques mots sur «la nuit noire de l’âme». L’âme s’incarne sur Terre et entre en vous en tant qu’être humain terrestre dans un seul but: se manifester dans la matière et ainsi mieux se connaître, se divertir, se développer et grandir. C’est le mouvement naturel, la direction naturelle de l’âme. Mais dans votre monde, dans la société dans laquelle vous vivez, des forces contraires sont à l’œuvre, qui interrompent ce mouvement naturel de votre âme. Vos tendances naturelles – ce que vous voulez faire, ce qui vous semble juste – sont perturbées dès votre plus tendre enfance. Presque tout le monde est perturbé dans la perception naturelle de soi et ne peut plus détecter facilement la vérité de son cœur. Bien qu’il y ait maintenant de nombreux changements et de nouvelles ouvertures à la lumière, en même temps, vous devez faire face à un lourd héritage du passé, c’est pourquoi il y a encore beaucoup de peur et de tristesse dans le cœur des gens.

Beaucoup d’entre vous à qui je parle, et qui m’apprécient, entendent l’appel de leur cœur, ils ressentent clairement à l’intérieur d’eux-mêmes: «Je veux que les choses soient différentes; je veux vivre selon ma vérité; je veux entendre le cri de mon âme et vivre vraiment». Cette aspiration, cette prise de conscience, commence souvent peu à peu, à travers quelque chose que vous lisez, ou que l’on vous dit, ou en voyant quelqu’un qui vous inspire. Mais tandis que cette conscience augmente progressivement, des forces contraires sont activées parce que vous, en tant qu’êtres humains terrestres, avez absorbé l’énergie collective du passé, et il ne peut en être autrement. À travers vos parents, votre famille, votre éducation – toute la culture et sa façon de penser – vous avez un pied dans une lourde tradition oppressive, qui agit à l’encontre de la vérité de votre cœur.

Dès l’instant où vous commencez à faire de la place dans votre vie pour le rythme de votre cœur, pour la voix de votre âme, vous êtes confrontés à des forces opposées qui vous disent: «Ne le fais pas, c’est dangereux. Tu ne peux pas simplement tout escamoter; tu ne peux pas juste suivre la voix de tes sentiments. Sois raisonnable; tu dois t’adapter davantage». Des doutes surgissent alors: peur du rejet; peur du manque d’argent; peur d’être ridiculisé, d’être pris pour un fou. Toutes ces peurs surgissent, dans une plus ou moins grande mesure, lorsque vous vous alignez avec votre âme, et cela peut devenir une «nuit noire de l’âme». Ce qui se passe alors, c’est que les forces opposées – les peurs, les doutes, la solitude – sont si fortes que vous ne pouvez plus voir ou ressentir la lumière de votre âme, qui pourtant vous a encouragés au début.

Et dans le même temps, vous ne pouvez pas revenir à l’ancienne approche parce que vous savez que vous ne pouvez plus vous y épanouir et savoir cela vous rend profondément malheureux. Vous ne pouvez plus revenir à des relations qui ne vous procurent aucune joie. Vous ne pouvez plus retourner à un travail qui ne vous convient pas, ou à une situation, à un style de vie dans lesquels vous mourez intérieurement. Cependant vous ne pouvez pas avancer, à cause des peurs qui vous étreignent. Voilà le véritable tournant vers la transformation et c’est cela, votre vie actuelle.

Le nouveau n’est pas encore là, le pouvoir de l’âme ne peut pas encore se manifester clairement dans votre vie, alors vous vacillez, et il peut y avoir à cela plusieurs raisons. Peut-être des événements extérieurs qui vous placent dans ce «no man’s land», dans ce vide, mais peut-être aussi un processus venant de l’intérieur. Vous portez en vous des quantités d’émotions, pas seulement de cette vie, mais aussi des autres vies que vous avez vécues sur Terre. Vous avez souvent un «bagage intérieur» qui veut être mis en lumière dans cette vie afin d’être guéri. Sachez qu’il peut y avoir énormément de choses qui remontent à la surface dans une telle phase de crise, dans «une nuit noire de l’âme».

Je vous encourage sincèrement à accepter la douleur, la perte ou la peur que vous ressentez. À les accueillir en restant confiants dans le fait qu’il s’agit d’un passage, pas d’un point final; et que ce processus est nécessaire. Lorsque vous vous trouvez dans une période sombre, lorsque toutes les certitudes s’envolent, gardez confiance. Vous n’êtes pas encore prêts et vous ne pouvez pas encore en comprendre le pourquoi, ni où cela vous mène. La porte de l’âme est entrouverte, mais seulement entrouverte. Je vous demande, malgré cela, de compter sur la lumière de la vie elle-même. L’univers, le cosmos, est un tout aimant; il ne veut pas vous punir ou vous blesser. Il n’y a aucun avantage en soi dans la punition ou la douleur. La douleur surgit, la souffrance surgit, parce que vous ne faites pas confiance à un avenir meilleur, à la lumière qui vous guide et qui veut briller.

Vous regardez souvent vers le passé avec nostalgie, et lorsque vous êtes désespérés, vous voulez revenir à vos sécurités d’autrefois, mais elles ne sont plus là. Vous êtes véritablement en route vers quelque chose de nouveau, quelque chose que vous ne connaissez, ou ne reconnaissez, pas encore. Votre âme vous a invités; votre cœur vous a montré qu’il est bon de parcourir le chemin du nouveau. Cependant, lorsque vous devez affronter des forces opposées, cela peut être très paralysant et effrayant.

Je vous demande, dès maintenant, d’inviter votre enfant intérieur – cette partie de vous qui représente le spontané et l’instinctif – à venir vers vous. C’est la partie de vous la plus vulnérable. À bien des égards cette partie-là est un enfant, car elle est sans défense et incapable de prendre soin d’elle-même dans ce monde. Bien qu’il soit encore petit, il y a une force vraiment énorme dans cet enfant, parce qu’il reste proche de votre âme, comme un nouveau-né encore proche du royaume d’où il est venu. Invitez cet enfant à vous rejoindre dans votre cœur.

Voyez votre enfant intérieur devant vous. Voyez-vous comme étant cet enfant, ou prenez n’importe quelle image qui vous vient à l’esprit. Voyez si cet enfant a peur de quelque chose ou a besoin de réconfort. N’oubliez pas que si vous voulez essayer quelque chose de nouveau, si vous voulez vraiment changer votre vie, cela vous rend vulnérable d’une manière très humaine. Et il est très humain de ne pas vouloir abandonner ce qui vous rassure. L’enfant en vous peut se sentir exilé et désorienté, alors tendez-lui la main. Sentez la grande force qui vous habite. Avec les expériences terrestres que vous avez acquises vous êtes capables d’avancer sur le chemin de votre âme, de votre «Je». Cet enfant de la Terre est capable de suivre votre âme.

Et si vous sentez que la connexion avec votre âme, avec la source de sagesse dans votre vie, vous échappe, alors faites appel à votre propre force, à qui vous êtes réellement. Croyez en vous et abandonnez-vous aux forces de la Terre et de l’univers. Même si vous avez le sentiment d’être «aveugles» et de ne pas voir le chemin devant vous, gardez votre confiance intérieure. Ne rentrez pas dans votre tête, car ce n’est pas de là que viendront les solutions. Les pensées génèrent souvent davantage de peur, alors trouvez cet espace calme dans votre cœur.

Enfin, je voudrais demander à chacun de vous qui êtes ici d’être juste présent dans la région de son cœur, et en silence. Et puis de sentir que nous sommes dans un champ unifié. Dans votre cœur, vous savez que vous êtes connectés à tous les autres cœurs, qu’il n’y a pas de séparation. La tête sépare, mais le cœur unit. Sentez le champ de lumière blanche et apaisante qui nous relie. Soyez réconfortés et soyez vus; vous êtes des enfants du Cosmos. Il vous est généreusement donné d’être vous-mêmes, de vous épanouir et de vous amuser au maximum. Prenez plaisir à qui vous êtes !

Je vous remercie de votre attention.

© Pamela Kribbe
www.jeshua.net

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: jeshua.net

Chères lectrices, chers lecteurs, Prenez avis que ce texte a été publié pour l’intérêt informatif qu’il représente en lien avec le thème abordé sur ce blog. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de sa source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Utilisez-le. Votre hôtesse, Andree Boulay.


🌹 A n d r e e B o u l a y B l o g 🌹
ᴜɴ ʙʟᴏɢ ᴅᴇᴅɪᴇ ᴀ ʟ’ᴀᴍᴏᴜʀ ᴅᴇ sᴏɪ

Image par john Ioannidis de Pixabay
© 2019-2021 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.