NOAM CHOMSKY : Liste des 10 stratégies de manipulation par les médias de masse — @paolo.marini.148

Photo de Noam Chomsky via Pinterest

Noam Chomsky, l’un des plus importants intellectuels vivants aujourd’hui, a dressé une liste des 10 stratégies de manipulation par les médias de masse.

Traduit de l’italien avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Consacrez-y 5 minutes et vous ne le regretterez pas.
Ne serait-ce que pour élargir vos connaissances.

1-La stratégie de la distraction

L’élément primordial du contrôle social est la stratégie de distraction qui consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des changements décidés par les élites politiques et économiques, par la technique du déluge ou de l’inondation de distractions continues et d’informations insignifiantes.
La stratégie de la distraction est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie et de la cybernétique. Maintenir l’attention du public détournée des vrais problèmes sociaux, emprisonnée par des questions sans réelle importance.
Garder le public occupé, occupé, occupé, sans temps pour réfléchir, pour le ramener à la ferme comme les autres animaux (cité dans le texte « Des armes silencieuses pour des guerres silencieuses »).

2- Créez des problèmes et proposez ensuite des solutions.

Cette méthode est également appelée «problème-réaction-solution». Un problème est créé, une «situation» censée provoquer une certaine réaction de la part de l’opinion publique, dans le but que celle-ci soit l’instigatrice des mesures que vous voulez faire accepter. Par exemple: laisser la violence urbaine se déchaîner ou s’intensifier, ou organiser des attaques sanglantes, dans le but que le public soit celui qui exige des lois et des politiques de sécurité au détriment de la liberté. Ou encore: créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3- La stratégie de la graduation.

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, au compte-gouttes, pendant plusieurs années consécutives. C’est ainsi que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néo-libéralisme) ont été imposées au cours des décennies 80 et 90: État minimal, privatisations, précarité, flexibilité, chômage de masse, salaires ne garantissant plus des revenus décents, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués en une seule fois.

4- La stratégie de l’ajournement.

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme «douloureuse et nécessaire», en obtenant l’acceptation du public, sur le moment, pour une application future. Il est plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord, parce que l’effort n’est pas celui employé immédiatement. Ensuite, parce que le public, les masses, ont toujours tendance à espérer naïvement que «tout ira mieux demain» et que le sacrifice nécessaire pourra être évité. Cela donne au public plus de temps pour s’habituer à l’idée du changement et pour l’accepter avec résignation le moment venu.

5- S’adresser au public comme à des enfants.

La plupart des publicités destinées au grand public utilisent des discours, des arguments, des personnages et une intonation particulièrement enfantine, souvent proche de la faiblesse, comme si le spectateur était une créature de quelques années ou un déficient mental. Plus vous essayez de tromper le spectateur, plus vous avez tendance à utiliser un ton enfantin. Pourquoi? «Si quelqu’un s’adresse à une personne comme si elle avait 12 ans ou moins, alors, sur la base de la suggestibilité, il aura tendance, avec une certaine probabilité, à avoir une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celle d’une personne de 12 ans ou moins» (voir «Des armes silencieuses pour des guerres silencieuses»).

6- Utilisez l’aspect émotionnel beaucoup plus que la réflexion.

L’exploitation des émotions est une technique classique pour court-circuiter une analyse rationnelle et finalement le sens critique de l’individu. En outre, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour implanter ou injecter des idées, des désirs, des peurs et des craintes, des compulsions, ou induire des comportements.

7- Maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

Rendre le public incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour leur contrôle et leur asservissement.
«La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être aussi pauvre et médiocre que possible, afin que la distance de planification de l’ignorance entre les classes inférieures et les classes supérieures soit et reste impossible à combler par les classes inférieures.»

8- Stimuler le public à se complaire dans la médiocrité.

Inciter le public à croire qu’il est à la mode d’être stupide, vulgaire et ignorant…

9- Renforcer l’autocritique.

Faire croire à l’individu qu’il est le seul responsable de son malheur, en raison de son intelligence, de ses capacités ou de ses efforts insuffisants. Ainsi, au lieu de se rebeller contre le système économique, l’individu se dévalorise et se culpabilise, ce qui crée un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de son action. Et sans action, il n’y a pas de révolution!

10- Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes.

Au cours des 50 dernières années, les progrès rapides de la science ont creusé un fossé entre les connaissances du public et celles que possèdent et utilisent les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, à la neurobiologie et à la psychologie appliquée, le «système» a bénéficié d’une connaissance avancée de l’être humain, tant dans sa forme physique que psychique. Le système a réussi à connaître l’individu ordinaire mieux qu’il ne se connaît lui-même. Cela signifie que, dans la plupart des cas, le système exerce un contrôle et un pouvoir plus importants sur les individus que l’individu lui-même n’en exerce sur lui-même.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: @paolo.marini.148

Chères lectrices, chers lecteurs, Prenez avis que ce texte a été publié pour l’intérêt informatif qu’il représente en lien avec le thème abordé sur ce blog. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de sa source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Utilisez-le. Votre hôtesse, Andree Boulay.


🌹 A n d r e e B o u l a y B l o g 🌹
ᴜɴ ʙʟᴏɢ ᴅᴇᴅɪᴇ ᴀ ʟ’ᴀᴍᴏᴜʀ ᴅᴇ sᴏɪ

Image par john Ioannidis de Pixabay
© 2019-2021 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.