ELENA BERNABÈ : Nous sommes nés pour perdre — @transparenceducoeur

Image par iStock de Pixabay

Quand tout s’écroule, il se passe quelque chose de magique. Immédiatement, de manière inattendue, l’espace pour la nouveauté est créé.

Elena Bernabè

Nous sommes nés pour perdre. Et on ne nous l’a jamais dit.

On nous a fait croire que la victoire était notre objectif : accumuler, dominer, réaliser, vaincre, triompher étaient la discipline à suivre. Or c’est dans la perte que l’on trouve la plus grande richesse. Tout finit son cycle, tout se transforme, tout évolue.

Le serpent le sait et lâche sa vieille peau pour accueillir la nouvelle. Même l’arbre le sait et laisse tomber ses feuilles pour faire place à une nouvelle vie. Seul l’homme ne le sait pas. Et s’accroche de toutes ses forces à ce qu’il ne veut pas laisser aller. Parce qu’il craint le vide, la solitude, le silence, le changement. Il veut ainsi défier la vie et se nommer vainqueur de cette bataille absurde.

Pourtant, les héros sont ceux qui se rendent au bon moment. Qui laissent tomber avec élégance les poids inutiles, qui saluent poliment ceux qui partent, qui ne supplient pas les autres de rester.

Les vrais gagnants ne savent que perdre. Ils trouvent dans chaque perte un professeur inestimable qui raconte, à ceux qui veulent bien écouter, l’histoire la plus importante sur le mystère de la vie.

Quand tout s’écroule, il se passe quelque chose de magique. Immédiatement, de manière inattendue, l’espace pour la nouveauté est créé.

Les démolitions se creusent dans notre intériorité, voir les décombres nous fait mal, ce qui reste devient matière à être éliminé à l’intérieur et à l’extérieur de nous. Mais il n’y a pas d’autre moyen de construire. Le changement ne connaît pas de demi-mesures : pour agir, il a besoin d’espace, de se faufiler dans ce qui était là, de le mettre en pièces, de l’émietter et de le balayer.

C’est sa façon de conquérir le lieu qui maintenant lui revient.

J’ai donc appris à aimer ce qui s’effondre : je sais que c’est une phase nécessaire pour arriver à une nouvelle construction… de moi-même.

ELENA BERNABÈ

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: @transparenceducoeur

AVIS | Prenez avis que les textes publiés sur ce blog le sont à titre informatif. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de leur source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Or, je vous invite à ne retenir que ce qui résonne en vous, que ce qui vous fait du bien et à laisser aller tout ce qui ne vous convient pas. AB.


❤️ A n d r e e B o u l a y B l o g ❤️
UN BLOG DÉDIÉ À L’AMOUR DE SOI

Image par monicore de Pixabay
© 2019-2021 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.