JEFF FOSTER : JE SUIS L’AMOUR — @divinepagaille

Image provenant de lifewithoutacentre.com

Tu ne tombes jamais amoureux d’une autre personne ; l’autre n’est qu’un catalyseur et un messager. Tu tombes amoureux de la vie elle-même et de ses possibilités stupéfiantes. Tu plonges plus profondément dans ta propre et douce présence, l’immensité immuable au cœur de ton être. Tu en attribues le mérite à une autre personne. Ou tu la critiques quand elle se sépare de toi.

Mais tout cela, c’est toi, et tout est pour toi, pour ta guérison, et pour la sienne, également, ainsi que le salut de ce monde. C’est la redécouverte de qui tu es vraiment, au-delà du masque, au-delà des façades soigneusement construites, des défenses infiniment créatives conçues pour une seule raison : te procurer l’amour, ou t’empêcher de le perdre, comme si l’amour était une chose que tu pouvais te procurer ou perdre.

Or, tu tombes simplement amoureux, de ta nature, de ton cœur, qui est aussi son cœur, car il n’y a pas de séparation dans l’immensité, pas de double dans immensité mais seulement l’Un.

Tu n’as pas besoin de te quitter toi-même pour savoir ce que tu recherches. Tu es l’Un, tu n’as jamais été un chercheur d’amour, mais sa source, sa destination et sa raison, et tu peux continuer à bouger et à exister dans le monde en tant que tel.

Tu peux briller comme le soleil, et parfois d’autres brilleront avec toi, ou ils ne brilleront pas ; ils rechercheront ta brillance, en auront peur ; mais cependant tu continueras à briller de toute manière, car tu es amoureux de cette brillance.

Connaître l’amour, c’est savoir que l’amour ne peut jamais être trouvé, car il brille dans la recherche, la découverte, la perte, dans la force de la brillance, et même dans la tranquillité de la nuit.

Comme Freud l’a réalisé, tu ne peux pas aimer ce que tu désires, et tu ne peux pas désirer ce que tu aimes. Car l’amour est toujours plus proche, plus intime, à moindre distance que le désir, incapable d’objectiver ou lui-même d’être objectivé.

Le soleil a donné sa lumière librement durant des milliards d’années, se réjouissant de la vie qu’il apporte à tous les êtres ; guerrier joyeux de l’amour, il est en relation, d’abord et avant tout, avec sa propre brillance.

JEFF FOSTER
lifewithoutacentre.com

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: @divinepagaille

Chères lectrices, chers lecteurs, Prenez avis que ce texte a été publié pour l’intérêt informatif qu’il représente en lien avec le thème abordé sur ce blog. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de sa source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Utilisez-le. Votre hôtesse, Andree Boulay.


🌹 A n d r e e B o u l a y B l o g 🌹
ᴜɴ ʙʟᴏɢ ᴅᴇᴅɪᴇ ᴀ ʟ’ᴀᴍᴏᴜʀ ᴅᴇ sᴏɪ

Image par john Ioannidis de Pixabay
© 2019-2021 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.