SYLVAIN DIDELOT : ARCHANGE GABRIEL: Vous êtes dans une année de révélations intérieures — sylvaindidelot.com

Image par Jan Alexander de Pixabay

Canalisation publique du 5 janvier 2021

par Sylvain Didelot,

retranscrite par Marie-Claire

Sylvain Didelot | sylvaindidelot.com
Première Partie

Chers Êtres de Lumière et d’Amour, bonsoir. Bonsoir à tous, vous tous.

Nous sommes présents, nous, les Guides – ceux que vous appelez Guides – à vos côtés, depuis toujours et pour toujours. Je représente effectivement un groupe et, peut-être que certains d’entre nous prendront la parole pendant ce discours même, en même temps.

Je suis Gabriel et je suis venu évoquer avec vous, comme nous le faisons régulièrement, l’état de votre monde, la situation, certaines évolutions possibles, certaines opportunités pour vous, et, peut-être, certains évènements.

Vous voyez à quel point j’emploie effectivement ce mot de « peut-être », car et avant tout, sachez chers Êtres, chères Consciences incarnées, que vous êtes les décideurs de ce monde, les vrais décideurs de ce monde.

C’est ce sur quoi vous portez votre attention, ce en quoi vous croyez, ce en quoi vous vibrez, vivez, qui sera demain, ce que vous appelez demain.

Alors dans un premier temps, je vous invite à comprendre une chose assez simple : on vous ment, on vous a beaucoup menti et on continuera à vous mentir cette année.

Et je ne parle pas de nous, les Guides, mais je parle de ceux qui vous dirigent.

Pour cacher certaines imperfections bien naturelles et bien humaines finalement, ils ont pris les décisions qui leur permettent de garder un certain contrôle, et un contrôle par la peur.

Car pour choisir un nouveau monde, il ne faut plus avoir peur et ceux qui pourront changer, ou faire plier des choix gouvernementaux cette année, seront ceux qui auront quitté la peur et qui auront montré physiquement qu’ils l’auront quittée.

Dans un premier temps, je tiens à vous dire cela : ne croyez pas tout ce que vous voyez et entendez.

Comprenez à l’intérieur de vous ce qu’il se passe. Il y a quelque chose en vous, qui est cette conscience divine qui s’éveille de plus en plus – et c’est connu de tous, et cette conscience vous permet d’accéder à votre propre vérité.

Mais ne blâmez surtout pas ceux qui prennent ces décisions ou ceux qui parfois sont dans des mensonges, par omission ou par réflexion.

Vous savez, on prête cette parole au Christ : « Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». C’est avant tout une invitation à comprendre que, dirigé par la peur et contrôlé par, même la peur de ne plus avoir de pouvoir, alors on engendre encore plus de peur. C’est une erreur. Mais cela va se voir.

C’est sans doute déjà, une des premières grandes nouvelles de cette année, grande possibilité, grand augure – encore une fois, vous êtes les maîtres de cet avenir, de ce destin – celle où vous allez en fait découvrir beaucoup de vérités, dont certaines vous ont été cachées depuis des décennies, des dizaines d’années.

Certaines de ces révélations, qui seront faites dans ce que vous appelez ce début, cette première partie de cette année, vont peut-être choquer et troubler beaucoup d’entre vous. Mais, encore une fois, cela fait partie du changement en cours. Et vous changez, et évoluez pour aller sur un autre plan de conscience souhaité par vous-même, un plan de conscience plus humain, plus divin, plus partagé.

Alors, c’est une grande année de révélations, encore une fois.

La maladie, que j’entends, a créé en vous un premier travail de réflexion, un premier travail d’introspection.

Si nous avons une pensée pour tous ceux qui vivent la maladie, la dépression, la solitude, l’acharnement je dirais même pour certains, nous avons une pensée, mais nous savons à quel point ceci est aussi formateur, à quel point ces moments peuvent élever une âme. Quand nous disons « élever une âme », nous parlons de l’aider à acquérir encore plus d’amour pour elle et pour ce monde.

Plus vous rejetez l’autre, et plus vous rejetez l’amour. C’est pour cela que nous vous disons de ne même pas rejeter ces puissances qui vous auront menti et nous ne parlons pas que des gouvernements, vous verrez. Ne les rejetez pas, ils sont humains et vivent eux-mêmes dans une peur qui n’est pas la vôtre.

Vous savez, une grande nouvelle est que, quoi qu’il arrive dans ce monde, la Lumière a déjà gagné. Cela va prendre encore du temps. Cela va prendre encore des mois, des années peut-être, pour transformer ce monde. C’est à vous de faire cette transformation.

Nous avons entendu chacune de vos requêtes, chacune de vos demandes, sans la moindre exception. Non que certains croient ne pas avoir été entendu, vous l’avez tous été, mais c’est à vous qu’appartient l’action.

Avez-vous déjà vu une manifestation de Guides dans la rue changer quoi que ce soit ? Non. Nous nous manifestons d’une autre manière, c’est bien à vous qu’appartient l’action, vous êtes le monde de l’action.

Nous sommes peut-être le monde de la réflexion, celui qui peut vous aider à voir ou revoir ce que vous êtes, qui vous êtes, votre réalité et certaines vérités.

Pour revenir sur ce qui vous taraude, pour certains, quelque temps, cette maladie que vous évoquez, est provoquée par la peur.

Nous vous demandons d’observer ceci, si vous le désirez : regardez comment cela se passe, comment cette énergie se passe dans les pays qui ont peur et qui ont pris des actions liées à la peur, et dans les pays qui n’ont pas peur, ou ceux qui ont pris des actions qui n’étaient pas liées à la peur. Regardez bien les modes de propagation de cette énergie, de cette maladie, dans ces endroits-là, et vous verrez bien évidemment que, dans les pays où la peur a été faible, où les décisions n’ont pas été liées à la peur, dans ces pays-là, tout va bien. Et tout ira bien parce que c’est, encore une fois la peur, un moyen qui est utilisé pour prendre le pouvoir.

Et vous constaterez aussi, si vous le voulez bien, que dans les pays qui vivent un peu dans la peur et dans l’angoisse, ou dans le désir d’une solution rapide, même si elle est dangereuse ou inefficace, dans ces pays-là, les libertés auront été bien, bien, bien « préoccupées » j’allais dire, pour ne pas dire retirées.

La peur vous prive de votre liberté de choix. C’est une réalité. C’est une réalité cosmique, c’est même une réalité divine : la peur vous prive de votre liberté de choix.

Comprenez ceci, car c’est une leçon très importante pour les humains que vous êtes, et c’est une leçon que nous pouvons vous donner, si vous le permettez, en tant que Maîtres : à chaque fois que vous serez dans la peur, vous n’aurez plus aucun libre arbitre, ce seront d’autres personnes qui décideront pour vous.

Cela appartiendra à votre plan personnel et on n’échappe pas vraiment à son plan personnel, mais en tout cas, votre faculté de libre arbitre s’effacera par la peur.

Quelqu’un qui a peur, ne prend pas des décisions qui sont à lui, mais des décisions qu’on a prises pour lui.

Alors vous êtes plus que fortement invité à quitter la peur puisqu’elle vous empêche de communiquer avec votre propre divinité.

Vous savez, même quand vous dites à vos Guides : « Mes Guides, aidez-moi, j’ai peur », vous brisez une grande possibilité que nous avons de communiquer avec vous par la sensation, par l’émotion ou l’image. Il ne nous reste plus que les évènements, et heureusement il reste les évènements, les coïncidences, pour vous montrer notre Présence, mais nous ne pourrons que difficilement communiquer physiquement avec vous, dans cet état de peur. Nous ne pourrons communiquer que par les évènements.

Je parle de cela, parce que cette année est aussi une grande année d’ouverture à votre possibilité de communiquer avec notre plan, ou avec des plans divins de manière générale. Mais comme je viens de l’évoquer, la communication n’est pas « mots », la communication n’est pas en mots, elle est avant tout en émotions, sensations, en évènements.

Il me revient de dire cela car beaucoup d’entre vous souhaitent nous entendre, alors qu’en vérité, ils ne comprennent déjà pas les émotions que nous leur envoyons, ou doutent de ce message. Peu importe, nous le répèterons, mais dans ces moments où vous pouvez communiquer avec nous plus facilement, soyez attentifs à votre corps, à votre cœur céleste, cœur diamant – appelez cela comme vous voulez –, soyez attentif à ce qui se produit à l’intérieur de vous, de vous-même.

Vous êtes, chers frères et sœurs de Lumière et d’Amour – j’insiste, vous êtes merveilleux – et vous êtes dans une année de grande compassion, une année que nous avons souhaitée et que nous continuons à souhaiter être celle d’une certaine solidarité, d’une certaine bienveillance.

Portez attention à l’autre dans ses choix et pas dans vos choix personnels mais dans les choix de chacun, en respect des choix de chacun car, si vous permettez à l’autre de choisir différemment de vous, alors vous vous autorisez à choisir différemment de l’autre.

Votre liberté passe forcément par celle des autres, effectivement.

La maladie, vous le verrez, n’est pas le réel problème de votre société cette année. Vous allez connaître bien des bouleversements.

Avant tout, sachez que la Terre est, elle aussi, en pleine transformation.

Dans son grand potentiel de naissance, il est fort possible que votre planète soit très bousculée énergétiquement, ce qui a évidemment pour vous un impact que vous appelez catastrophes naturelles. Nous dirions plutôt changements naturels.

Ces changements naturels deviennent une catastrophe parce que vous vous êtes implantés contre-nature, parce que l’humanité s’est un peu implantée de manière contre naturelle. Vous le verrez. C’est un potentiel.

La Terre fait tout, croyez-moi, pour retenir sa propre explosion d’énergies. Sa libération d’énergies peut se pacifier, mais il est nécessaire que la Paix soit déjà établie, sur cette couche externe de la terre que vous habitez, pour que la paix soit encore affichée à l’intérieur de la planète elle-même. Mais il y a des transformations de cet ordre-là.

Dans cette année de grandes révélations, vous êtes, pour beaucoup d’entre vous, focalisés sur ce que pourrait être une catastrophe financière, et nous l’entendons, nous le comprenons.

Cela va aussi probablement vous faire travailler la notion d’énergie plus que la notion d’argent, la notion de partage plus que la notion de possession. Mais ce n’est pas de cela dont nous souhaitons parler ce soir.

Voilà quelques années que nous vous avons précisé à quel point vos frères galactiques s’occupaient, tout de même, de vous. Certains d’entre eux dans un sens, certains autres dans un autre sens, nous n’avons pas forcément à développer cela, simplement à vous dire que vous avez atteint une zone de libre arbitre où il y a, déjà, interventions de la part de vos frères galactiques sur cette planète.

Et ces interventions visent à travailler en vous et à rendre, pour vous, votre libre arbitre de choix et faire en sorte que vos pouvoirs – et je ne parle pas encore une fois que de vos gouvernements connus, ou inconnus d’ailleurs – mais que vos capacités, votre capacité à agir, à être maître et libre en vous-même et à l’extérieur de vous-même, se mette en place car, ce que vous vivez, a un impact sidéral.

Alors il y a des interventions, qui seront visibles si nécessaire mais en tout cas, révélées en partie ; et c’est déjà assez choquant pour certains pays, certains moments de votre planète, de comprendre cela.

Vous êtes dans une année de révélations intérieures, de transformations intérieures.

Je ne vais pas vous dire que cela va être une année merveilleuse dans votre sens à vous, mais sans doute merveilleuse dans notre sens à nous, car nous allons être plus en interactions encore avec vous.

Nous allons vous offrir plus d’outils, de possibilités de travailler votre conscience, de travailler votre énergie et donc, encore une fois, de libérer votre potentiel de créateur avec le Créateur, de participation à la création divine, parce que vous allez comprendre que vous êtes des Êtres divins et souverains. Mais l’action, encore une fois, vous appartiendra.

Alors oui, comme cette action vous appartient, elle sera présente dans son potentiel, dans son augure encore une fois, sous des formes parfois violentes et difficiles à entendre ou à percevoir.

Il est important que vous soyez libres, c’est évident.

Il est important que vous repreniez soin, réellement, de vos anciens, en les voyant, en participant à leurs vies, pas en les enfermant, pas en les opprimant ; de même pour les jeunes enfants, pas en les enfermant, pas en les opprimant.

Cette liberté des extrêmes, si nous voulons l’appeler ainsi, est nécessaire.

Votre ancienne génération est porteuse d’une grande Lumière, même si beaucoup d’entre eux ont décidé de venir vous aider sur ce plan où nous sommes.

Les jeunes enfants, qui naissent depuis quelques années, sont prêts à porter sur cette terre une grande œuvre de puissance et d’Amour, une grande œuvre de compréhension, une grande œuvre de solidarité, non seulement perçue mais mise en œuvre.

C’est une grande année pour la planète aussi.

Et là, je vous informe ou vous préviens – vous utiliserez le mot que vous voudrez – que cette année, qui va être une année écologique diriez-vous, sera encore, même sous ce format d’écologie, un moyen pour certains dirigeants de certains pays, pas tous, de vous contrôler encore.

On ne contrôle pas les gens en faisant le bien pour la planète ; donc cela se retournera forcément contre eux, donc n’ayez aucune crainte là-dessus. On ne peut pas aller contre la nature, quoi qu’il arrive, elle reprend ses droits, toujours.

Alors cet élan écologique, cet élan, cette envie d’aller vers Terr2 qui est une Terre avant tout naturelle, un espace avant tout naturel, il est merveilleux et doit être porté en vous, mais il ne doit pas être porté sous contrainte mais sous une réelle envie de changement, sous de réelles opportunités et libérations de cultures anciennes, libérations de possibilités de cultiver simplement, biologiquement, tranquillement, de vous nourrir aussi de manière plus naturelle, plus individuelle.

La pauvreté, qui risque de commencer à se mettre en place cette année, va aussi provoquer un élan vers la possibilité d’être autosuffisant. Et pourquoi pas ? Cela va révéler aussi votre nature.

L’autosuffisance est un moyen d’être libre et de se sentir libre, mais il ne s’agit pas que chacun d’entre vous le soit, mais que dans une communauté, certains en soient capables. C’est ainsi que cela s’équilibre, en quittant un monde où vous êtes tous dépendants.

Vous allez créer un monde où vous serez tous dépendants de l’autre, mais pas dépendants de structures administratives, hiérarchiques ou même philosophiques. Il n’y a pas de religion, de gouvernement, de société dans ce que j’évoque ici, mais bien des échanges humains et divins qui commencent à se mettre en place cette année, pour vous.

Alors la planète est importante. Elle est importante et, encore une fois, il s’agit de libérer les consciences, de libérer les possibles et ne pas tout encadrer par des règlements, des règlementations, des restrictions.

La liberté s’entend de manière simple. Nous connaissons des mondes et des sociétés sans pratiquement aucune loi. Alors que beaucoup d’entre vous nous disent : « S’il n’y avait pas de lois, il arriverait n’importe quoi », je tiens à vous dire que la loi naturelle existe.

L’homme, quand il est interdépendant de ses voisins, n’a pas intérêt à mal agir avec son voisin. Comprenez cela. Vous êtes tous interdépendants. En cela, ce que vous faites à l’un, vous le faites à vous-même, toujours. C’est une compréhension aussi qui va arriver, les impacts de personnes qui seraient laissées de côté. C’est pourquoi vous recevez encore, et encore, et encore, cette invitation de notre part à ne laisser personne de côté.

Il ne devrait y avoir personne qui couche dehors dans vos rues en plein hiver. Cela n’est pas divin, cela n’est pas dans l’ordre cosmique, et ce n’est pas nécessaire.

L’entr’aide est importante. C’est une valeur que vous développez cette année.

Vous savez, j’entends dans tout ce que vous m’envoyez, en même temps que je vous parle, certaines critiques. J’ai entendu même certains d’entre vous dire : « Mais Gabriel, tu es en train de nous faire la leçon ! ». Pas du tout. Je suis en train de vous expliquer encore une fois, tous les potentiels et augures qui arrivent cette année, et qui sont à prendre comme des opportunités et non comme des menaces, des opportunités de changer, des opportunités de faire d’autres choix, d’utiliser d’autres possibles mais dans l’action, pas la réaction.

La réaction ne peut que mener à la peur. L’action n’est pas à la peur, la réaction est déjà un indicateur de peur.

Peur de perdre quoi ? Un statut, une possibilité, un emploi, un ami. J’entends toutes ces peurs de perdre. En vérité, vous avez aussi autant à gagner, et vous êtes sur ce chemin de victoire, n’en doutez pas, vous êtes sur ce chemin de victoire d’une nouvelle Humanité consciente, vivante.

Et si nous allons agir, nous, c’est pour inspirer des solutions dans un tas de personnes. Certaines de ces personnes seront très jeunes, mais écoutez-les car nous leur infuserons des solutions. Elles sont prêtes à les entendre, prêtes à les écouter.

Il ne s’agit pas de personnes extrémistes. Qu’elles soient jeunes ou vieilles, les extrêmes sont toujours inutiles. Il s’agit simplement de personnes proposant de nouvelles solutions, ou décidant de remettre au goût du jour d’anciennes solutions, et vous verrez que le monde les écoutera petit à petit.

Je suis en train de vous dire « écoutez-les » mais je ne crains rien, je sais que vous allez les écouter tôt ou tard car, dans le plan que je suis en train de dérouler, ce qui est sans doute le plus difficile à dérouler, c’est la temporalité et de vous dire ceci va arriver comme vous aimeriez peut-être, en juin, en mai, en octobre. Non. Je peux juste vous dire ceci va arriver, cette année ou l’année prochaine, mais j’évoque de toute façon avec vous les potentiels les plus grands pour cette année.

Un début d’année qui sera placé sous la réflexion, sur l’action.

Un milieu d’année placé sur la réflexion planétaire, de manière un petit peu obligé pour certains, de manière moins obligatoire pour d’autres.

Une fin d’année qui sera dirigée vers l’extension des possibilités. La possibilité pour chacun de vivre correctement. Là aussi, il s’agira de faire en sorte de ne pas rendre ces possibilités d’existence de manière conditionnée. Ce ne doit pas être conditionné. Je ne parle pas que d’un revenu, je parle simplement de l’existence. Votre vie ne devrait pas être conditionnée à quelque chose d’autre que votre envie d’y être. C’est en train de changer. Cette valeur du travail va évoluer, cette valeur de l’œuvre.

Vous le savez, 2020 a été la première année, une des premières années où vous avez dû vous poser cette question : Si je devais mourir – vous aimez encore ce terme – si je devais partir, dirais-je plutôt, dans quinze jours, qu’est-ce que je changerais dans ma vie, qu’est-ce que j’accepterais maintenant et qu’est-ce que je n’accepterais pas ? Et expliquez-moi pourquoi, si vous ne mourrez pas, vous continuez encore à l’accepter, car dire : « c’est comme ça », c’est décider de remettre votre libre arbitre à d’autres.

Et c’est pourquoi cette année, nous, en tant que Guides, nous impulserons en vous beaucoup d’envies qui vous paraîtront impossibles dans l’égo, dans la conscience, enceinte j’allais dire, mais gardez les idées, gardez vos rêves bien éveillés. Ne vous focalisez pas sur le comment, sur le quand, sur le c’est possible ou même sur le ce n’est pas possible. Gardez simplement l’idée des changements que vous désirez à l’intérieur de vous. Soyez conscient de ces possibles-là.

C’est important, votre conscience, votre état d’être, votre énergie, l’énergie que vous dispensez dans ce monde. Chacune de vos pensées a un impact.

Laissez-moi vous dire ceci : plus de personnes seront joyeuses, simplement joyeuses d’être vivantes, d’être là sur cette Terre, et plus la Paix s’installera, plus l’harmonie s’installera.

Oh, il ne s’agit pas de nier l’existence, de nier vos problématiques mais simplement de vous dire que vous êtes heureux d’être là, sur Terre.

Comprenez que beaucoup de choses sont faites pour, encore une fois nourrir la peur qui nourrit des ombres, des entités, des énergies, des êtres galactiques malveillants, car il en existe certains – mais ils perdent, ne vous inquiétez pas –, que tout cela est nourri par la peur, donc pas par la joie.

Nourrissez-vous de la Joie d’être présent sur cette Terre. Soyez conscient que vous avez décidé d’être là dans ces moments même de transformations. Ils peuvent être difficiles, ils peuvent être éprouvants.

Encore une fois, ne niez pas la réalité mais ne niez pas non plus, la joie d’être présent sur Terre et concentrez-vous, « focussez-vous », ne serait-ce que cinq minutes dans votre journée, sur la joie d’être présent, la joie d’être là, la joie du peu que vous possédez, parfois, pas d’être heureux de la possession mais d’être heureux de ce qui est là, d’être heureux des rencontres que vous pouvez faire, d’être heureux des endroits où vous pouvez aller, car vous pouvez être heureux de la nature, elle est toujours là, présente à vos côtés, à votre écoute, beaucoup plus que vous ne l’imaginez.

Vous le savez – non, vous ne le savez pas me disent certains – mais vous êtes déjà très intriqués avec le règne végétal. Cela veut dire que de plus en plus d’entre vous vont s’apercevoir qu’en aimant leurs cultures végétales, qu’en aimant ce qu’ils produisent, tout va pousser plus vite, mieux, même mieux qu’avant, même plus vite qu’avant, c’est-à-dire avant, avant, avant, hier, de jour en jour cela va s’améliorer.

La nature est très sensible à votre fréquence et aux ondes mentales que vous produisez. Si vous produisez la peur, elle va devoir se transformer très vite et c’est là qu’il existe des risques éruptifs, explosifs, cataclysmiques. Je ne vais pas vous donner la liste des tornades, tempêtes, raz-de-marée potentiels sur cette Terre, c’est inutile car, plus vous serez calé sur la Joie et plus cela arrivera, oui, mais sans trop de dégâts, sans devoir emporter trop de personnes.

Le monde doit être vaincu par la Joie et non dominé par la peur. Vaincu par la Joie et non dominé par la peur.

N’ayez aucune crainte. Et je vais même me répéter, je l’ai déjà dit et je le répète encore, même la mort n’est pas à craindre. Ce passage se révèle être un des plus merveilleux de votre existence. Il n’est pas à devancer, mais il n’est pas horrible, il n’est pas la quête à repousser au plus loin.

Accepter d’être sous contrainte sous prétexte que cela rallonge votre vie, en fait, la diminue. C’est cela que vous n’avez pas compris.

En acceptant la contrainte, donc en vivant sous une certaine contrainte, une certaine encore une fois, peur, cette peur aura de toute façon des impacts sur votre durée de vie. Chaque moment où vous avez peur, c’est un moment où vous perdez en longévité.

Alors vous pouvez être craintif mais pas apeuré .Je vais vous expliquer la différence.

Que vous ne compreniez pas ce qu’il se passe, que cela vous mette dans une petite angoisse, est bien naturel et c’est bien humain. Mais que vous soyez dans la peur, c’est-à-dire dans le repli, dans l’envie de ne plus rien faire et d’accepter tout ce qu’il se passe, là, vous êtes dans la peur et c’est là, la différence entre la crainte et la peur.

La crainte est : « je ne sais pas », « je ne suis pas sûr », « je me pose des questions » mais vous continuez à avancer dans la crainte, vous continuez à vivre, à vouloir des choses.

La peur, quand elle est vraiment trop trop prise à l’intérieur de votre corps, vous transforme en des êtres qui ne désirent plus rien, même plus la vie parfois. Cette vie qui est si importante et puissante comme transformation.

Chacun d’entre vous, pour chaque être que vous êtes, pour chaque identité conscience incarnée que vous êtes, tout ce qu’il se passe actuellement dans les années que vous vivez, sont des éléments de transformation qui vous mèneront au meilleur. Et ce n’est pas une caricature que de vous dire que la Lumière a déjà gagné, mais simplement la réalité que nous percevons de notre côté.

Vous avez cette possibilité d’être heureux à n’importe quel moment car, oui, la Joie est un choix.

Qu’est-ce qui vous empêche, là, maintenant, immédiatement, d’être joyeux ou joyeuse ?

Certains vont me dire : « je suis malade », et alors ? Les malades joyeux, cela n’existe pas ?

« Oui, mais je suis seul(e) » et alors ? Les personnes seules joyeuses, cela n’existe pas ? Joyeuses de la vie, joyeuses de la nature, joyeuses de ce qu’elles possèdent, joyeuses d’être devant ce texte que vous regardez, dans l’appréciation. L’appréciation est une forme de joie.

« Je ne peux pas être joyeuxje ne peux pas me l’autoriser, comprends-tu ? » et j’entends cela de certains : « Comment puis-je être heureux alors que des êtres souffrent, alors que des êtres… » Je vous le dis, c’est parce que des êtres souffrent que vous devez être heureux et joyeux car, n’oubliez pas que tout ce vous êtes, tout ce que vous pensez, tout ce que vous faites, a un impact sur tout ce monde. Allez-vous renforcer la peine par votre propre peine ?

La compassion n’est pas pleurer en même temps que l’autre, mais c’est de comprendre sa peine et de la pacifier, de l’observer et de le prendre dans vos bras.

Quelqu’un qui est en compassion ne pleure pas « avec », il donne de l’amour, il enlace, il embrasse la situation, mais il ne la maudit pas.

C’est peut-être cela, c’est ce qui fait que ce devoir d’être en joie, quand vous pensez à ceux qui souffrent, est nécessaire.

Nous avons à nos côtés bien des gens que vous avez connus, et je suis très proche de celle que vous avez appelée Sœur Emmanuelle.

Je vous supplie de croire à quel point elle a pu pleurer en se cachant, parce qu’elle a souffert, parce qu’elle a vu des choses difficiles, mais à quel point aussi elle a pu rire, être joyeuse et démontrer la joie, malgré la souffrance qu’elle connaissait à tous les bouts de la planète et qu’elle vivait aussi, parfois, dans son propre corps.

« Allons-y ! », « On y va ! » Elle était tout le temps, quand elle était sur votre plan, dans cet état-là. Elle l’est encore aujourd’hui.

C’est un être merveilleux et c’est pour cela que je l’évoque et, ils sont beaucoup, ici, à avoir vécu et connu cet état. Je vous parle d’elle parce qu’elle est un bel exemple de quelqu’un qui a vécu la Joie, parmi la souffrance et dans la souffrance.

Vous savez, la Joie doit être quelque chose qui demeure en vous. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut vous enlever, c’est quelque chose que vous vous retirez naturellement sous prétexte d’angoisse, sous prétexte de peur.

Encore une fois, je ne vous juge pas et je ne vous condamne pas. Je vous dis que d’autres choix sont possibles, et que si vous voulez changer, modifier et participer à ce nouveau monde sans attendre qu’il tombe du ciel – il finira par tomber du ciel – mais, si vous voulez en accélérer l’augure, alors participez-y ! Soyez vraiment comme nous l’avons évoqué l’année dernière : les pionniers de ce nouveau monde. Agissez. Montrez-vous tel que vous voudriez que le monde soit.

On ne vous demande pas d’être hors la loi. Que vous soyez masqué ou non masqué, un sourire, cela se voit. Que vous soyez seul ou non, une énergie, cela se ressent dans le monde entier.

Vous avez tous cette possibilité de capter ma propre énergie dans ce moment présent, ou de capter celle de qui vous voulez, simplement en étant centré sur vous, ici, maintenant et dans le moment présent.

Le moment présent est aussi une des clefs importantes de votre monde, nous ne cesserons là-aussi de le répéter.

Une année de révélations, une année de changement climatique, une année où le climat et les énergies écologiques prendront l’importance, une année de révélations des mensonges, une année où se présenteront, en tout cas où œuvreront, vos frères galactiques, une année où, oui, la pauvreté sera présente bien sûr, malheureusement, alors soyez bienveillant, préparez les structures, préparez les choses. Agissez selon votre libre arbitre.

Nous avons entendu, perçu et compris certains de vos questionnements concernant « que faut-il faire ? Quelle décision devrais-je prendre ? »

Nous ne prenons pas les décisions à votre place. Nous vous invitons à comprendre ce que fait la nature.

Ici, ce que font les animaux, ce que font les arbres, ce que font même les minéraux, est un bel exemple pour l’homme, la plupart du temps. N’oubliez pas que ces règnes sont, aussi, véhéments entre eux quoi que vous en pensiez, mais en tout cas, si certains d’entre eux sont un peu belliqueux, c’est la bienveillance qui l’emporte, c’est l’utilisation de la nature qui l’emporte.

La nature produit sa propre chimie, elle est d’une grande efficacité ; mais n’ayez crainte.

Pour celui qui a des pensées de joie, pour celui qui a des pensées d’amour, on pourrait l’empoisonner qu’il ne sentirait rien, et il survivrait sans aucune difficulté, s’il est dans la Joie, dans l’Amour et s’il n’est pas dans la peur et dans la crainte.

Ne craignez rien quand vous êtes associé à votre propre amour, à votre propre maître intérieur, à votre propre divinité.

Cette année est une année d’œuvre, donc réfléchissez.

Pour ceux qui n’arrivent plus à travailler seul, comment travailler à plusieurs ?

Ceci est important car c’est une année de concertations, une année de réunions, une année de regroupements, une année où il sera nécessaire, pour beaucoup d’entre vous, de recréer des notions d’associations, différentes, sous d’autres angles, avec d’autres visions. C’est cette année qui modifie cela.

Si cette année se produiront quelques évènements très rapides en termes d’impacts, que cela ne vous touche pas. Ceux qui ont décidé de partir, partiront. Et tous ceux qui seront encore présents, œuvreront et ont choisi d’œuvrer.

Alors œuvrez dès maintenant, ne perdez pas de temps. Ne regardez pas, encore une fois, ce qui ne va pas en vous, ce qui ne va pas dans le monde. Soyez concentré sur ce qui fonctionne.

Nous savons à quel point ce que je dis ici peut être difficile pour certains, nous l’entendons, et c’est là que notre aide intervient, car nous pourrons vous donner des envies, des renseignements, des énergies, des émotions, des évènements, correspondant à cette modification, ce changement d’élan que vous désirez. C’est en cela que vous pouvez appeler n’importe quel ange, n’importe quel archange, n’importe quel Guide à vos côtés, selon différents aspects de votre nature divine, pour vous aider à faire ces changements. Non pas pour les faire à votre place mais pour vous montrer quoi faire, pour que vous soyez à nouveau conscient d’avoir choisi cette voie. Parce que si chacun d’entre vous entrait, là, maintenant, dans la conscience que ce qu’il vit et même la lecture de mes mots avait été prévu avant même sa naissance, si vous entriez dans cette perception parfaite, vous ne pourriez être que joyeux et vous dire : « ceci se réalise comme c’est. Le plan est là ». C’est arrivé à certains d’entre vous.

Vous savez, il arrive à certains d’entre vous de percevoir une scène que vous aviez déjà vécu un temps auparavant, ou idéalisée ou rêvée un temps auparavant. Il ne s’agit pas tant d’un souci neurologique que le simple fait de voir que votre trame temporelle est parfaitement alignée, que vous êtes au bon moment, au bon endroit et qu’il ne peut en être autrement.

Rétablir votre libre arbitre, c’est accélérer votre propre plan d’incarnation, c’est vous permettre d’aller plus vite vers votre propre réalisation. Voilà ce qu’est le libre arbitre, ce qui vous permettra d’agir et non de réagir et d’agir vers votre propre plan.

Votre propre plan vise à l’apprentissage de l’Amour. Il ne vise pas toujours à votre bien personnel ou au bien collectif. Il vise à augmenter votre capacité à aimer, sous bien des aspects, sous bien des représentations, pas seulement votre métier mais sous tous les angles.

Aujourd’hui mon discours était sans doute une synthèse de beaucoup de guidances, de beaucoup d’énergies.

Je vous invite à la Paix mes amis. Je vous invite à l’Amour. Je vous invite à la Joie. Je vous invite à l’action et pas à la réaction. C’est important cette année pour ne pas que les choses perdurent, pour ne pas que d’anciens processus redémarrent à nouveau ; des processus qui entraîneront encore une nouvelle peur, encore une nouvelle angoisse.

Soyez convaincus que nous sommes présents, que nous vous aimons, que nous vous aidons, bien plus que vous ne pouvez l’imaginer ou même le croire.

Nous aplanissons le terrain, nous aplanissons des difficultés, nous retardons certains évènements pour que vous soyez prêts à les recevoir, pas les subir, à les recevoir comme un réel cadeau, une réelle opportunité de modifier les choses.

Encore une fois, soyez innovants, n’hésitez pas à prévoir des schémas d’associations, des schémas de coordination entre vous.

A l’intérieur de vous, existe un détecteur de mensonges. Vous serez capables de détecter ce qui est vrai, ce qui est faux. Ceci est déjà à l’intérieur de vous. Nous n’avons pas à distinguer pour vous ce qui est vrai ou faux, où ce qui vous semble vrai fait partie de votre chemin.

Même l’erreur peut être utilisée pour votre évolution, parce qu’il n’y a pas d’erreur. Il n’y a d’erreurs que depuis votre sens incarné, depuis votre perception de l’incarnation. Il n’y a pas d’erreur de notre côté, il n’y a que des êtres en pleine évolution.

Soyez remerciés.

Image provenant de sylvaindidelot.com
SYLVAIN DIDELOT
https://sylvaindidelot.com/

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: sylvaindidelot.com

Chères lectrices, chers lecteurs, Prenez avis que ce texte a été publié pour l’intérêt informatif qu’il représente en lien avec le thème abordé sur ce blog. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de sa source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Utilisez-le. Votre hôtesse, Andree Boulay.


🌹 A n d r e e B o u l a y B l o g 🌹
ᴜɴ ʙʟᴏɢ ᴅᴇᴅɪᴇ ᴀ ʟ’ᴀᴍᴏᴜʀ ᴅᴇ sᴏɪ

Image par john Ioannidis de Pixabay
© 2019-2021 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER


2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C’est magnifique et puissant et simple à la fois. Merci beaucoup pour ce partage. J’ai lu avant d’aller m’endormir, cela va changer le cours de mes rêves… et cela m’a remotivée à oeuvrer pour le Nouveau Monde, dès demain matin. Merci encore.

    Aimé par 1 personne

    1. MadameB dit :

      Merci à vous de votre témoignage et de m’honorer de votre présence sur ce blog. Bonne route! 🙏❤️

      Aimé par 1 personne

Répondre à MadameB Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.