SYLVAIN DIDELOT : St Frère André – Accorder tout pouvoir à votre Dieu intérieur — sylvaindidelot.com

Image par Jan Alexander de Pixabay

3 11 2020 Channeling 1/2

Canalisation par Sylvain Didelot, retranscrite par Marie-Claire

Bonsoir les amis, chers frères, chères sœurs, dans cette énergie qui est la vôtre. Je suis celui que vous avez nommé Frère André.

Je serai le premier à m’exprimer ce soir avec vous, avec humilité, une très grande humilité, celle de comprendre que ma place, votre place, est dans cette humilité, dans cette fonction de serviteurs de l’expérience qui nous traverse, qui vous traverse.

Je suis venu positionner un jalon dans l’expérience qui est la vôtre, un jalon qui me semble important. Peut-être certains d’entre vous vont trouver étrange mon discours. C’est un discours de rappel à Dieu, de rappel à qui vous êtes, de rappel de votre puissance réelle.

Chacune des pensées que nous avons, chacune des pensées que vous avez, a une source et une destination et une puissance importante, très importante.

Si vos pensées sont dirigées vers un monde qui se répète, vers un monde inutile, difficile, intransigeant alors, la puissance de l’esprit de l’homme créera un monde fait par l’homme. Sans dénigrer l’humanité, qui n’est tout de même qu’un seul des règnes de votre plan, sans dénigrer cette humanité, j’aimerais dire que le plan de l’homme n’est pas le plan de Dieu, que le plan de l’homme est, a été et restera imparfait et que le plan de Dieu est parfait.

Le plan de Dieu ne vise pas à vous réduire ou détruire mais au contraire, à unir, à créer une unité, une universalité de la dimension humaine, une ouverture à une compassion réelle.

Vous inviter à quitter le plan des hommes est une position aussi intellectuelle, théosophique peut-être, qui consiste à intégrer dans son énergie le fait que vous êtes des êtres immortels, puissants, vivants, en capacité de communiquer avec Dieu, avec l’Être Suprême, avec la Source de toute chose.

Cette communication est perpétuelle. Elle vous permet de traverser votre plan de vie, votre plan d’existence, celui que vous vous êtes choisi en venant ici, dans ce plan fondamental de la matière, dans ce plan d’expérimentation par la matière.

Cette connexion au Divin, vous la perdez dans la peur, dans la colère, dans la frustration, dans l’angoisse.

Je vous parle de cela car bien sûr, alors que vous pensiez pour certains que mon discours n’était pas d’actualité, il l’est et il le sera toujours.

Remplacer la peur par la colère et la frustration ne sert qu’à nourrir le plan de l’homme. En de tels cas, vous accordez votre pouvoir aux hommes de pouvoir, sans le savoir, de manière involontaire, consciente en tout cas. Je vous invite à accorder tout pouvoir à votre Dieu intérieur, à Dieu tout court, à votre Essence divine.

En cela je vous ramène aux mots de l’espoir, aux mots de la Lumière, aux mots de la Paix. Et donc, le plan de Dieu visant à construire une humanité complète, consciente, unie, je vous invite, chers frères, chères sœurs, à appeler à vos côtés tout ce qu’il y a de plus grand en vous, à appeler vos lumières, vos guides, vos anges, ce que vous désirez, demandez leur de soutenir, soutenir votre chemin, pas le faire à votre place, soutenir votre chemin et comprenez quelque chose que je veux poser dès maintenant, ce que vous vivez va vous permettre de rentrer dans une nouvelle étape, dans un nouveau fonctionnement.

Dieu est toujours à l’œuvre, il ne vous a pas quitté. Vous n’avez pas été abandonnés, vous ne le serez jamais, aucun d’entre vous ne sera jamais abandonné. Malgré les apparences, malgré ce que vous pensez, le plan actuel vise à votre délivrance.

C’est votre action, votre bonne volonté intérieure qui va permettre à ce plan de se révéler à vous. N’imaginez pas que ce qu’il se passe soit négatif comme vous le dites. Votre structure, vos énergies, vos gouvernements diriez-vous parfois, vont se prendre à leur propre piège tôt ou tard. Et c’est ici sans doute que le plan de Dieu intervient.

La Lumière est forcément au bout de ce chemin, et je ne vous dis pas cela pour que vous gardiez l’espoir, mais comme une réalité temporelle.

Revenir à Dieu c’est revenir à l’essence de la Paix en vous.

Durant ma dernière existence en tant que Frère André – ce fut le nom que j’ai pris – j’ai prié chaque jour afin de bénir chaque personne que je voyais. Ce n’est pas moi qui bénissais, c’est l’Esprit auquel je croyais, à travers moi. Et l’Esprit divin que vous êtes peut bénir à travers vous, pas par la parole, pas par l’exigence, pas par une volonté exprimée dans un premier temps – même si elle sera à exprimer, cette volonté – mais, dans un premier temps, c’est un mouvement intérieur, c’est se tourner vers ceux et celles qui souffrent, souffrir avec elle, transmuter cette souffrance en l’offrant à celui qui peut la transformer, l’illuminer, la comprendre, la bénir.

C’est cela la compassion.

De commencer peut-être par ce premier pas qui consiste à s’unir en compassion avec l’humanité tout entière, qui vit cette transformation si puissante, si importante et la vôtre.

J’aurais voulu être encore de ce monde dans ce moment où je vous parle. Je vous aurais sans cesse rappelé à la charité ou à l’amour, sans doute dans mes valeurs chrétiennes me direz-vous, mais oui, cela reste des valeurs humaines tout simplement. Et mon invitation dans l’existence c’est d’aller vers cela, de projeter en vous un univers plus compassionnel.

En quoi la compassion va-t-elle aider ce monde me disent certains ? Eh bien, à quitter l’égoïsme de cette idée que vous avez que, si vous, si votre famille, si votre ville ou votre pays s’en sort, c’est très bien. Mais comprenez que vous êtes maintenant dans un passage humanitaire. Toute l’humanité va agir de concert, vous ne pouvez plus agir de manière séparée, égotique, même si l’égoïsme consiste en un certain patriotisme.

Vous êtes des êtres de la planète, vous êtes des humains, vous êtes des Terriens et la compassion c’est d’agir en Terrien avant tout.

C’est un moment de mouvement intérieur. C’est un mouvement qui vous ramène à l’Amour que vous êtes en train de vivre.

Ce mouvement est lent, trop lent pour chacun d’entre vous me direz-vous, mais il est puissant, puissant.

Mon message est court mais s’arrête ici. Ce rappel à la compassion, ce rappel à l’union avec Dieu est important.

C’était mon message pour vous que je bénis, en vous laissant avec une autre énergie.

Merci.

SYLVAIN DIDELOT
https://sylvaindidelot.com/

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: sylvaindidelot.com

AVIS | Prenez avis que les textes publiés sur ce blog le sont à titre informatif. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de leur source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Or, je vous invite à ne retenir que ce qui résonne en vous, que ce qui vous fait du bien et à laisser aller tout ce qui ne vous convient pas. AB.


❤️ A n d r e e B o u l a y B l o g ❤️
RAYONNER SA BEAUTÉ INTÉRIEURE

Image par monicore de Pixabay
© 2019-2020 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification quant au contenu
  • que la SOURCE DE CETTE PUBLICATION soit mentionnée et relayée
  • que vous fassiez référence au site https://andreeboulay.ca

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.