STEPHAN SCHILLINGER : «Par un Curieux Hasard» (extrait): Se rencontrer vraiment — @paruncurieuxhasard

Image par Nusypanka de Pixabay

Extrait du livre «Par un Curieux Hasard»

– Tome 3 –

© Stephan Schillinger

— Maitre, je suis fatiguée de cacher qui je suis vraiment, à mes amis, à mes parents, au monde… j’aimerais arriver à être moi, sans compromis, cesser de me corrompre pour plaire, de faire semblant pour ne pas blesser, ou être jugée…

— C’est de toi-même que tu te caches… Si tu ne peux être toi-même face au monde, c’est parce que tu ne te regardes pas vraiment en face. C’est qu’il y a une part de toi que tu cherches à fuir. Un aspect de toi que tu ne souhaites pas que les autres te renvoie.

— Peux tu m’en dire plus ?

— Toute ta vie n’est qu’une succession d’échecs. Un immense échec. Tu n’as rien réussi, ni ce qu’on a toujours attendu de toi, ni ce que tu as le plus espéré. En même temps, toute ta vie est une succession de victoires, tu as absolument tout réussi, traversé toutes les épreuves, et remporté toutes les batailles que tu as menées. Tu es ridicule et grandiose, minable et majestueuse, et tu es incapable de regarder ces deux vérités en face et d’embrasser ce que tu es vraiment, alors tu te bats pour être le contraire de ce que TU ne veux pas voir de TOI. Ces deux extrêmes sont insupportables, alors tu traverses la vie en essayant de tenir debout au milieu. Et ta vie est une tentative de sauvegarde des apparences, que tu considères à présent comme un insupportable compromis, un éternel mensonge au monde, qui cache la plus grande vérité à ton sujet.

— Laquelle est-elle ?

— Qu’à la fois tu ne seras jamais à la hauteur de ce qu’on attend de toi, et qu’en même temps, tu as déjà tout réussi, et que tu es sortie triomphante de tout, et qu’il en sera toujours ainsi.

C’est en embrassant pleinement ces deux insupportables vérités à ton sujet, que tu transcendes le besoin de paraître ni trop faible, de peur d’être rejetée, ni trop forte, de peur d’être jugée. C’est cela se rencontrer soi, c’est s’accepter dans toute l’étendue de ce que nous sommes, au-delà du perpétuel jugement que tu émets à ton sujet.

C’est dire « oui je sais », et sourire en face, quand on te dit que tu es belle, grande et extraordinaire. Et dire « oui je sais », quand on te fait sentir tout le contraire.

C’est réaliser que ceux qui nous empêchent d’être nous-même, ne se sont jamais rencontrés eux-mêmes, n’ont jamais regardé en face leur incapacité à être ce qu’ils ont envie d’être.

Atteindre cet endroit là de conscience de soi, puis d’acceptation de ce que tu es vraiment, de ton éternelle victoire et ton éternel échec, c’est être capable de s’effondrer, d’abandonner et de se rendre. S’ouvre alors cet espace où tu cesses de te corrompre, de te cacher, de chercher à plaire, et où enfin, tu te rencontres et permets à l’autre de te rencontrer vraiment.

C’est cesser ce gigantesque commerce affectif où nous cherchons tous à remplir les attentes de l’autre, pour recevoir ce que nous sommes incapables de voir en nous-mêmes.

STEPHAN SCHILLINGER
Par un Curieux Hasard - Stephan Schillinger

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: @paruncurieuxhasard

AVIS | Prenez avis que les textes publiés sur ce blog le sont à titre informatif. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de leur source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Or, je vous invite à ne retenir que ce qui résonne en vous, que ce qui vous fait du bien et à laisser aller tout ce qui ne vous convient pas. AB.


❤️ A n d r e e B o u l a y B l o g ❤️
RAYONNER SA BEAUTÉ INTÉRIEURE

Image par monicore de Pixabay
© 2019-2020 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification quant au contenu
  • que la SOURCE DE CETTE PUBLICATION soit mentionnée et relayée
  • que vous fassiez référence au site https://andreeboulay.ca

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.