PAMELA KRIBBE : Marie-Madeleine: VOYAGE À TRAVERS LE DÉSERT — jeshua.net

le

Rayonner sa Beauté
Image par enriquelopezgarre de Pixabay

Pamela Kribbe canalise Marie-Madeleine

Chers et merveilleux amis,

Je suis Marie-Madeleine. Ma place est avec vous, et vous êtes ma famille d’âme. Je suis ici parmi mes égaux car nous partageons les mêmes valeurs, et nous avons tous un but similaire. Je ne suis pas la seule présente ici, car cette pièce est remplie de l’énergie radieuse de vos Guides et de vos protecteurs. Ces derniers veulent vous étreindre. Nous voulons créer ici un canal de lumière par lequel vous pouvez recevoir ce dont vous avez besoin : de l’Amour, du réconfort et des encouragements.

Recevez tous ces bienfaits à bras ouverts, vous le méritez tellement. La vie pour vous est une telle lutte. Vous essayez de survivre et de vous maintenir dans ce monde. Un monde qui à bien des égards ne résonne pas avec vous, et qui ne reflète pas les émois les plus profonds de votre âme. Pour beaucoup d’entre vous, la vie ici sur Terre est comme une marche épuisante à travers un désert aride. Ce qui vous manque c’est une direction, la vue d’un chemin dégagé, une perspective sur ce qui vous attend. Vous vous sentez seul ici, et je veux vous toucher, sentir votre cœur et vous aider à vous rappeler qui vous êtes.

Je  vous ai dit que mon objectif est le même que le vôtre. Nous sommes tous ici sur la Terre pour aider, soutenir et stimuler les processus de transformation inhérents à l’humanité. Vous êtes les enseignants de cette nouvelle ère, et vous vous demandez comment aider à changer la conscience Terrienne. Et bien, vous pouvez le faire en laissant cette nouvelle conscience naître en vous, voilà comment. Ainsi, vous transformez le désert en terre fertile, et en lui offrant votre nouvelle conscience vous prenez soin de lui. C’est ainsi qu’une nouvelle Vie émerge sur la Terre.

Des nouvelles pousses et des floraisons apparaissent dans des endroits où la sècheresse et la stérilité régnaient auparavant. Pendant longtemps la peur et le pouvoir ont prévalu dans ces endroits où la vivacité des Hommes ainsi que leur inspiration étaient bannies. Ne pensez pas un seul instant que j’esquisse un portrait trop sombre de votre histoire, car en fait, vous ignorez ce qu’est l’expérience d’une vie légère, joyeuse et épanouie.

Vous avez oublié le sentiment de sécurité que ressent l’enfant lorsqu’il vit entre le Ciel  et la Terre ; le plaisir de jouer en toute liberté en sachant qu’il est le bienvenu et qu’il est soutenu par les éléments de la Terre ; le plaisir de se laisser mener par les énergies du Ciel alors qu’il évolue sur la Terre. Et bien cela est la vraie joie. C’est ce que la vie sur Terre est censée être. Et même alors, il y a encore beaucoup à apprendre, à découvrir, à expérimenter (tout en sachant que vous êtes en sécurité et protégé). C’est ce que nombre d’entre vous désirez tant : une vie ancrée dans la confiance et la sécurité, dans la chaleur et l’Amour. Je vois vos aspirations, et sachez que vous pouvez les réaliser.

Aspirez à cet autre monde, aspirez à ce niveau de vibration auquel vous appartenez réellement. Chérissez cette appartenance car c’est comme un signal lumineux qui vous guide. Par ailleurs, je vous demande d’aller voir les parties en vous qui n’ont pas encore atteint ce niveau de  vibration. Ces parties encore bloquées dans  » l’ancien  » ; encore attachées, en quelque sorte, au désert, à la stérilité et à la sécheresse. La vérité est qu’il reste en chacun de vous des parties qui sont encore attachées à l’ancien, qui ne peuvent pas encore lâcher prise et qui n’arrivent pas à croître avec  » le nouveau « .

A l’heure actuelle, un changement massif s’effectue dans le cœur des gens, une croissance de la conscience est en train de se réaliser dans le monde. Il existe un désir grandissant en vous qui vous pousse à être naturel et spontané, et comme je viens de le décrire, ce désir devrait se développer à partir d’un sentiment de sécurité.

Vous êtes des précurseurs dans ce processus ; des pionniers. Chacun d’entre vous porte en lui les germes de l’enseignement, la capacité de devenir un guide pour les autres. Mais en même temps, on vous jette dans le plus profond des gouffres, dans ce que vous nommez  » la nuit noire de l’âme « . Car c’est précisément lorsque vous arrivez sur un nouveau territoire, lorsque vous voulez exploiter un nouveau terrain, que vous devez d’abord renoncer à votre vieille demeure. Une demeure enracinée dans de vieilles énergies de peurs, de souffrances et de jugements auxquelles vous adhérez encore.

Ainsi, dès que vous êtes enseignant, ou que vous êtes sur le point de le devenir, on vous jette en premier lieu dans vos profondeurs afin de découvrir vos attaches avec  » l’ancien « , et tout ce que vous devez libérer. Vous êtes littéralement projeté dans vos profondeurs au moment où vous décidez de vous consacrer entièrement à l’ouverture de votre conscience. C’est pourquoi nous sommes là auprès de vous : Moi, vos Guides, ainsi que d’autres enseignants. Nous vous félicitons pour votre courage, car lorsque vous avez commencé cette vie sur Terre,  vous saviez que ce serait une période de transformation au cours de laquelle vous auriez à vous confronter à vos parts les plus sombres. Et vivre cela, est la clef qui ouvre la porte à la nouveauté.

Ce qui vous rend si brave, c’est que vous avez osé vous lancer sans savoir exactement quelle serait  » la profondeur  » de ce qui vous attendait. Lorsque vous vous incarnez, lorsque vous faites le plongeon dans une nouvelle vie Terrienne, vous perdez la clarté d’esprit et la perspective que vous aviez lorsque vous étiez une âme dans les royaumes de l’au-delà. Vous vous immergez dans l’ignorance et l’inconscience, tout en ayant la foi profonde que vous arriverez à retrouver le chemin de votre Maison, et que vous saurez ce que vous avez à accomplir. Ceci est un acte courageux, et je veux que vous vous en félicitiez.

Si vous ne savez pas comment naviguer dans votre vie, ni comment faire face à des schémas persistants de peur, de souffrance ou de morosité ; si vous avez le sentiment d’être bloqué,  prenez alors conscience de l’immense courage et du formidable enthousiasme qu’il vous a fallu pour entreprendre ce voyage et contribuer à l’émergence d’une nouvelle conscience sur la Terre. Vous vous sacrifiez pour ainsi dire, en abandonnant tout ce qui en vous est  » ancien  » et angoissant, afin de pouvoir goûter à l’énergie de la nouveauté. En agissant ainsi vous pouvez également devenir un exemple pour les autres.

Il est cependant important de comprendre la nature de cet  » abandon « . Ce n’est pas tant un sacrifice que vous faites pour les autres ou pour le monde, qu’une façon de s’incliner devant la grandeur de votre âme, devant ce qui dépasse votre volonté et l’entendement humain. Au cours de cette vie, votre objectif est de vraiment donner la priorité à votre âme et à son destin. Et cela même si, en tant qu’être humain, vous allez parfois vous tordre de douleur, et par moments être rempli de dégoût et de désespoir. Je vous demande donc d’avoir le plus grand respect pour vous-même et pour les autres personnes qui traversent la même transformation.

Ne jugez pas, car l’intensité de la  » nuit noire de l’âme  » qu’une personne peut vivre ; l’intensité de l’obscurité qu’elle peut traverser, n’indique pas là où elle en est dans son cheminement intérieur. C’est un signe avéré de courage que d’accepter d’affronter des parts extrêmement profondes de vous-même. Et ce rendez-vous semble parfois venir de l’extérieur. Vous pouvez par exemple devoir affronter une maladie grave, ou bien vivre un énorme échec au niveau humain, et vous allez dire :  » Je ne veux pas vivre cela, je veux m’en débarrasser et vivre dans la lumière « . Il y a cependant des strates plus profondes en vous qui disent  » oui  » à cette obscurité. Des parts de vous qui savent et qui ressentent que :  » quelque part en moi, je sais que j’ai besoin de vivre cette expérience. Cette obscurité veut être vue, elle a un sens pour moi, et même si je crie et que j’hurle de douleur et de peur, j’ai confiance en ce processus « . Cela est votre plus grand défi : faire confiance au processus de  » la nuit noire de l’âme « .

Perdre confiance est quelque chose de très humain. Lorsque vous perdez confiance, vous avez besoin de déployer vos facultés de compréhension et de compassion. Lorsque toute la lumière disparaît, l’énergie de la compassion est celle qui perdure le plus longtemps et qui atteint les endroits les plus reculés. Penser que vous savez ce qui est bon pour l’autre, ou bien donner des conseils bien intentionnés n’est pas la meilleure façon de se connecter à ceux qui sont en détresse, ni la meilleure façon de vous connecter à vous-même lorsque vous êtes dans le désarroi.  En effet, le meilleur moyen est d’utiliser l’énergie de la compassion. En étant proche de la personne, en l’écoutant et en la comprenant vraiment ; en l’entourant avec humanité, respect et révérence. Ce sont ces énergies-là qui aident le plus à la guérison de la personne qui traverse  » la nuit noire de l’âme « .

Il vous est souvent difficile de vous donner à vous-même de la compassion lorsque vous êtes au point le plus bas de votre  » nuit noire de l’âme  » ; lorsque vous faites face à vos parts les plus sombres et que vous les rejetez. Vous ne vous aimez pas, et peut-être même vous détestez-vous. Vous avez des idées préconçues par rapport à où vous en êtesoù vous devriez être et ce que vous auriez dû faire. Vous vous complaisez souvent dans des préjugés et des autocritiques, dans des regrets et des remords qui vous amènent à vous sentir bloqué. Ceci est à l’opposé de la compassion que vous devriez ressentir envers vous-même.

Ce sont les strates les plus profondes dans lesquelles la conscience humaine peut sombrer. Des strates de peur, de négation de soi, de colère, de remord, de résistance, de dépression. La clef est d’oser tendre vos mains vers moi, à partir d’un sentiment d’égalité, car je vous comprends, je vous vois, je vous écoute. Créer une telle ouverture entre nous est ce que nous pouvons faire de mieux l’un envers l’autre. Cela est particulièrement nécessaire à l’heure actuelle. L’Etre Humain qui a atteint les profondeurs de sa  » nuit noire de l’âme  » est bien seul, et cela fait une énorme différence lorsque les personnes qui le soutiennent le font sans jugement et dans une relation d’égal à égal.

Cela est voyez-vous, au cœur du travail de l’enseignant des nouveaux temps. Ce n’est pas en prêchant du haut de votre chaire, ou avec vos livres pleins de sagesse, ou avec votre grand savoir basé sur des principes élevés que vous pouvez soutenir une personne, mais c’est en vous agenouillant réellement  près d’elle, et en lui tendant vos mains d’égal à égal. Parce que vous savez par expérience ce que l’on ressent lorsqu’on se retrouve dans ces abysses (ou parce que vous sentez qu’un jour vous vivrez cela vous-même). Si vous arrivez à vous tenir dans un tel espace avec une autre personne, et si vous arrivez à faire preuve d’une telle compréhension et d’une telle empathie, alors vous vous tenez debout les deux pieds dans la nouvelle Terre. Vous avez su abandonner votre ego, celui qui sait  » mieux que les autres  » et qui veut garder le contrôle.

Au niveau spirituel, vous pouvez avoir un ego plein d’idées magnanimes, mais être malgré tout trop peu enraciné en tant qu’humain (pas assez flexible et souple et trop rigide et inflexible). Durant  » la nuit noire de l’âme « , on vous demande – et on vous met au défi – de lâcher prise par rapport à toutes vos idées rigides, et de vraiment vous diriger vers ce qui existe, vers ce qui est réel et qui se passe réellement. Vous pouvez être aidé en cela par une personne extérieure, mais vous devez lâcher prise au plus profond de vous-même.

Dites-vous que vous êtes bien tel que vous êtes, que vous êtes un enfant de la Vie qui n’a pas besoin de se défendre ; vous êtes un enfant qui est en sécurité sur la Terre comme au Ciel. Et c’est l’objectif de  » la nuit noire de l’âme « , vous faire ressentir cela, et vous mener vers cela. Tout ce qui ne vous appartient pas, tout ce qui est faux, inflexible et rigide – surtout envers vous-même – a besoin d’être libéré. Et cela fait mal parce que vous pouvez être attaché à une forme de rigidité et de sévérité qui a pu, dans une certaine mesure, vous faire développer des fausses croyances. Mais elles ne sont pas réelles, elles n’existent pas.

En fait vous êtes une source éclatante de lumière – une lumière fluide. Imaginez que la source de cette lumière se situe dans votre ventre, et que de là circule une énergie lumineuse vers votre cœur et tout votre corps. Cette énergie est fraîche et vitale, et elle rend la Terre fertile. Ressentez cette énergie au centre de votre abdomen. C’est une énergie qui vient directement de votre âme, et elle est tellement puissante qu’elle brise les vieux oripeaux et les édifices que vous avez tant aimés. Aussi, laissez circuler cette énergie.

Vous avez déjà accompli beaucoup intérieurement. Soyez fiers de vous, reconnaissez votre propre grandeur. N’hésitez pas à faire de la place à la lumière qui brille en vous. Cela n’a rien à voir avec l’ego, car il s’agit de lâcher prise, de ne plus retenir ce qui veut circuler à travers vous : la joie, la compréhension, la sagesse, la compassion et la lumière – une lumière bien ancrée et qui ne juge pas.

Je vous salue tous du fond du cœur. Ressentez une fois de plus l’énergie issue de la puissance et de la lumière. Nous aimerions vous offrir un bain d’énergie, un bain de lumière – dites simplement  » oui  » à cela. Nous vous aimons et vous respectons infiniment.


© Pamela Kribbe

Traduit de l’Anglais par Emmanuelle McLoughlin

Source de cette publication: jeshua.net

Prenez avis que les textes publiés sur ce blog le sont à titre informatif. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de leur source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Or, je vous invite à ne retenir que ce qui résonne en vous, que ce qui vous fait du bien et à laisser aller tout ce qui ne vous convient pas. 💫 AndreeBoulay Blog


A n d r e e B o u l a y B l o g
RAYONNER SA BEAUTÉ

Image par Manfred Richter de Pixabay
haut de page

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification quant au contenu
  • que sa source soit mentionnée et relayée
  • que vous fassiez référence à  ce site  https://andreeboulay.ca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.