PAMELA KRIBBE : Une Matinée Avec Jeshua (3 de 21): QUI OU QU’EST-CE QUE L’ÂME? – jeshua.net

le

Rayonner sa Beauté


Pamela Kribbe transmet Jeshua


Chers êtres, je suis Jeshua, votre ami. Je suis avec vous en ce moment comme un frère. Acceptez ma compagnie, ma présence, car je ne suis pas éloigné, je souhaite caresser votre cœur de la main pour vous remémorer qui vous êtes ainsi que l’unité qui nous relie ensemble. En retour, accueillez-moi, ouvrez-moi votre cœur. Je suis un messager de l’Un et je m’agenouille devant vous car vous êtes mes frères et sœurs, et je vois en chacun de vous un semblable, un compagnon d’âme.

Je respecte ce que vous êtes et ce que vous faites sur Terre. C’est l’un des lieux les plus sombres pour s’incarner dans un corps humain. Quand vous y êtes, vous remémorer qui vous êtes et quelle est votre origine cosmique, votre grandeur, votre vastitude, votre nature éternelle, est tout une entreprise car ici tout semble aller dans le sens de l’oubli de votre essence profonde. Ce que vous apprenez depuis votre plus jeune âge, c’est à ne croire qu’en vos perceptions sensorielles, à ce que vos yeux, vos oreilles, votre nez, vous disent ce qu’est  la vraie réalité.

Le monde matériel qui vous entoure est considéré comme le condensé de ce qui est solide, réel et vrai. Surtout en ce temps où la vision scientifique imprègne tout, il y a beaucoup de scepticisme quant à la fiabilité d’une vision qui dépasse la réalité sensorielle, physique.Voir avec l’oeil intérieur, ressentir intuitivement avec le cœur, est dénigré, considéré comme irréel, ravalé à un non-sens superstitieux. C’est un grand paradoxe, car c’est seulement au niveau de l’âme que vous pourrez trouver qui vous êtes réellement. C’est précisément dans le monde intérieur, et non extérieur, que vous trouvez qui vous êtes. Vous êtes induits en erreur dans cette société car il y a une telle insistance sur l’importance de l’apparence, ainsi que sur une connaissance externe et vérifiable. Selon les critères de cette société, une chose doit être observable par les sens, ou bien déduite intellectuellement pour qu’elle soit réelle et vraie.

Mais qu’en est-il de tous les ressentis avec lesquels les gens sont aux prises, la grande solitude et le sentiment de futilité qu’ils ont à gérer ? C’est un problème crucial dans ce monde, pas seulement un problème individuel. Il y a une crise existentielle qui s’attaque au cœur de presque tous les individus, il est donc vital que l’âme soit une source de sens au quotidien.

Qui ou qu’est-ce que l’âme ? C’est un signe de courage d’entreprendre une quête de l’âme dans le monde d’aujourd’hui, de lâcher prise de la compulsion d’une pensée rationnelle restrictive, et de se tourner vers l’intérieur pour découvrir ce qui est vivant au fond de vous, surtout si c’est différent des normes et des idées sociales. Vous descendez lentement dans votre monde intérieur où vous trouvez non seulement la lumière, mais aussi l’ombre. Car c’est précisément quand vous ouvrez la porte de votre monde intérieur que vous devenez aussi conscients de vos parts d’ombre. C’est à ce moment-là que vous serez testés et qu’il sera nécessaire de vous appuyer sur la réalité plus vaste de cette âme pour voir que même ce qui semble être les parts les plus sombres ont un sens.

Reconnaître à nouveau et ressentir l’âme est désespérément nécessaire en ce monde. C’est la voie de retour à la Maison, le retour à qui vous êtes vraiment. C’est depuis la lumière qui y est allumée que vous pouvez infuser le monde d’idées neuves, de nouvelle énergie, de courage, de confiance. Depuis le canal d’une âme éveillée, tant de choses peuvent s’écouler vers ce monde qui en a tant besoin. Il y a tant de chagrin, tant de peine et de souffrance dans ce monde, et je ne dis pas cela pour vous décourager, mais pour insister sur l’importance et l’urgence de reconnaître et de ressentir l’âme dans votre vie. De cette façon, vous devenez une lumière, pas seulement pour vous-mêmes, mais aussi pour les autres.

Comment vous connecter à votre âme ? Ce monde est tellement étranger à l’âme que cette question n’est presque jamais posée. Elle n’est jamais présentée aux enfants au cours de leur scolarité. Comment se connecter à son monde intérieur ? Et pas seulement à vos émotions et à vos humeurs changeantes mais à ce qui se trouve derrière votre monde intérieur. Y-a-t-il un monde plus permanent, le monde de votre âme, de l’énergie de votre « je » unique, de l’énergie de votre âme ? Cette possibilité n’est pas même envisagée, et l’on ne vous apprend donc pas à poser des questions et à vous connecter à ce monde. Et le résultat est cette pauvreté spirituelle qui s’est répandue dans ce monde !

Afin de vous expliquer ce qu’est la réalité de l’âme, je vous invite à imaginer la dernière heure de votre vie. La mort approche et vous êtes sur le point de franchir le seuil de l’après-vie, la vie après la mort.Vous avez déjà fait cela de nombreuses fois, car vous avez vécu de nombreuses vies sur Terre. Et lors de toutes ces vies, vous avez franchi ce seuil à la fin, parfois avec davantage de paix dans le cœur que d’autres fois.

Mais même si la transition a été difficile, et que vous êtes morts en ayant le sentiment de lutter, vous avez aussi vécu une intense libération, quand vous, votre âme, s’est libérée de sa forme physique. Plus vous mourez en paix, plus la transition est heureuse, mais dans tous les cas, il y a dans le lâcher-prise du corps terrestre une profonde sensation de soulagement, de retomber dans une manière d’être naturelle si familière que vous ne comprenez pas comment vous avez pu l’oublier.

Venez avec moi, oubliez toutes les idées négatives sur la mort. Imaginez que vous êtes à la fin de votre vie, vous cessez de lutter, et à l’instant de votre dernier souffle, vous, votre âme, quittez votre corps terrestre ; elle part très doucement, très gentiment. Sans effort, vous sortez de votre corps et vous vous élevez. Immédiatement, vous sentez la légèreté, pas seulement autour de vous, mais la légèreté de votre corps, sa souplesse, son agilité et son absence de lourdeur et d’effort. Vous êtes comme un oiseau qui s’envole immédiatement vers le lieu où votre cœur vous dirige.

Laissez votre imagination prendre son envol. Imaginez ce qu’il se passe si vous êtes libres de votre corps terrestre et que vous allez là où votre cœur vous attire, en termes de nouvel environnement. Vous pourriez voir apparaître un jardin, la mer ou une forêt. Ils apparaissent devant vous, sans effort, et dans tout ce que vous voyez vous percevez la vie qui rayonne. Tout ce qui vit vous regarde avec bienveillance. Une douce invitation émane de tout ce que vous voyez et la beauté est splendide et époustouflante. Vous sentez la joie pétiller dans votre cœur et vous pensez : « Ah, c’est comme ça que ça doit être ; c’est normal, c’est naturel. Je suis ici chez moi ! »

Vous allez avoir des contacts avec des amis et des parents décédés, rencontrer des guides qui vous reçoivent tous le cœur ouvert et vous permettent tranquillement d’être qui vous êtes, et vous tendent la main quand c’est nécessaire. Vous êtes à présent entrés dans la dimension de l’âme. Là, tout est différent. Le temps et l’espace paraissent plus flexibles, car vous pouvez soudainement vous trouver dans un autre lieu à volonté, si votre cœur est attiré par ce lieu. L’intérieur a la préséance sur l’extérieur.

Si vous vous connectez à quelqu’un depuis le cœur, et que votre appel est reçu, vous vous retrouvez soudainement face à face, dans une atmosphère physique. Même si ce n’est pas aussi dense que sur Terre, dans l’après-vie, nous pouvons encore parler en termes de formes. Vous avez un corps, l’autre a un corps, et vous êtes capables de communiquer mais bien plus facilement et avec moins d’effort que sur Terre.

Hormis le fait que l’espace et le temps sont flexibles, votre forme corporelle l’est aussi. La forme que vous revêtez est très agile, très fluide. Vous avez la possibilité de prendre une forme physique et de paraître jeunes ou vieux. Tout est changeable : la couleur des yeux, des cheveux, et cela vous donne de la joie ! Vous choisissez la forme qui vous sied intérieurement, qui vous fait du bien, et cela facilite vos communications. Dans cette dimension de l’âme, vous voyez que l’intérieur donne forme à l’apparence externe. Ce qui vit en vous détermine l’extérieur et l’entourage. Prenez quelques instants pour ressentir cela. Qu’est-ce qui en vous donne forme, attire ces expériences et les crée ?

Apparemment, vous n’êtes pas la forme, pas le corps, car cela peut apparaître sous différentes formes de multiples façons. Vous n’êtes pas là où vous vivez, ni le rôle que vous jouez, car même cela est très flexible et dynamique. Ce qui reste constant c’est ce qu’ici, vous appelez le cœur. Mettez-vous à l’écoute de votre cœur, quelques instants.Voyez comme il est libre, dans cette atmosphère différente de l’autre côté, de découvrir, d’explorer, de lier des contacts, et ressentez la joie qui en découle. Puis voyez quelle somme de connaissance vous aviez en vous.

Demandez à votre âme si elle veut maintenant vous apparaître sous une forme heureuse, libre, joyeuse, appropriée à ce temps. Peut-être vous apparaît-elle sous les traits d’un vieux ou d’une vieille sage, ou bien d’un enfant – peu importe. L’âme choisit à présent une forme appropriée pour vous transmettre un message de la meilleure façon possible. Laissez votre âme vous apparaître quelques instants, et si vous ne voyez ni n’entendez rien, alors ressentez-le. Sentez la dimension éternelle qui est la vôtre, et permettez-lui de vous envelopper. Il fut un temps, vous étiez cet oiseau libre. En essence, vous êtes cette joie, cette liberté créatrice. Permettez-lui de descendre dans votre corps, dans votre abdomen. Soyez libres, et vivez depuis cet espace de liberté intérieure !

Quel est le but de l’âme sur Terre ? Pourquoi est-elle ici ? L’âme souhaite apprendre à s’éveiller dans cette dimension. C’est une dimension où vous pouvez si facilement vous oublier totalement, où vous pouvez devenir complètement étrangers à votre essence.

Votre âme voulait être ici ; c’est une messagère de Dieu, une particule de cette énergie toute-puissante que vous appelez Dieu. Votre âme est une particule unique de cette source créatrice infinie. Votre âme œuvre pour se développer au fil du temps, mais ce n’est pas le temps que vous connaissez sur Terre. Le monde de l’âme est bien plus vaste et incommensurable que vous ne pouvez le jauger avec des standards terrestres.

Comme je le disais, le temps et l’espace sur le plan de l’âme sont très fluides et très mobiles, ils se forment davantage de l’intérieur que de l’extérieur. On peut dire que l’âme émerge dans ce processus en se développant au moyen de toutes sortes de vies, et l’une d’elles est formée par vous. Vous êtes une fusion unique de votre âme avec cette personnalité humaine, donc personne n’est exactement comme vous.

Vous êtes aussi unique pour votre âme. Cette vie est une circonstance unique dans laquelle votre âme veut découvrir et comprendre en profondeur ce que signifie être ici dans un corps, et aussi donner d’elle-même. Prenez la mesure du courage et de la magnitude de votre âme, même si, en essence, c’est vous qui entreprenez ce voyage, c’est vous qui prenez le risque de l’étape suivante.

Respectez-vous. Vous êtes un être magnifique, une part inaliénable de Dieu lui-même, mais vous avez la fâcheuse habitude de vous rapetisser. Vous vous flagellez avec les préjugés sociaux et les concepts de bien et de mal. Quand je vous demande de vous connecter à votre âme, je vous demande de vous unir à votre lumière et à votre flamme. La lumière est aussi du feu et le feu représente la passion, l’enthousiasme, l’inspiration.

Vous êtes des âmes fortes car pour entrer dans l’aventure de l’incarnation terrestre, il vous faut du courage. Vous prenez un risque, sachant que vous pouvez aller à des profondeurs inconcevables, et vous avez déjà plongé à ces profondeurs car ce n’est pas la première fois que vous êtes ici.  Vous êtes tous passés par ces profondeurs inimaginables lors de vos vies sur Terre et une fois encore vous êtes ici. Il y a donc en vous une intime conviction, une passion, un feu qui vous rendent déterminés à être ici et à laisser briller votre lumière.

Afin de vous connecter à ce feu, il est nécessaire de faire face à vos émotions sombres, à votre part d’ombre – quel que soit le nom que vous lui donniez. Tout ce qui vit dans ces émotions a un message pour vous : la colère, la peur, la haine, la résistance. Tout ce qui a reçu l’étiquette « négatif » contient une force vitale. Connectez-vous à ce réservoir d’émotions, convoquez-le ; il a la permission de se montrer dans sa noirceur et sa confusion.

En chacun et chacune de vous il y a une force primale, ressentez-la. Laissez cette force venir de la Terre et traverser votre chakra-racine. Ressentez-la. Enracinez-vous dans cette Terre, ayez confiance en votre force et remettez votre puissance à la Terre – sans vaciller. Vous êtes trop immenses, trop beaux, trop riches en trésors intérieurs pour faire encore cela maintenant. Nous avons besoin de vous sur Terre comme porteurs de lumière et le premier pas dans cette direction est de vous reconnaître, de vous remémorer qui vous êtes, et de rendre la dimension de votre âme à nouveau vivante dans votre vie quotidienne, en vous.

J’ai commencé en disant que je vous respecte, que je m’agenouille devant vous, et ce ne sont pas de vains mots. Vous portez des flambeaux de lumière dans ce monde et vous allez à l’encontre des perspectives limitantes de ce monde. Non par des paroles, ni même par la force, mais par une connexion interne à ce que vous êtes. Vous le faites en mettant en priorité la dimension de l’âme, ce que vous aviez l’habitude de faire naturellement lorsque vous étiez de l’autre côté, avant d’entreprendre votre voyage vers la Terre. En vous remémorant cette réalité et en lui permettant de rayonner en toute conviction dans ce monde, vous amenez littéralement la lumière ici.

Je vous remercie pour votre présence ici aujourd’hui et dans ce monde. Ne doutez pas de qui vous êtes. Soyez la belle âme brillante que vous êtes. Merci beaucoup.


© Pamela Kribbe

www.jeshua.net

Traduit de l’Anglais par Christelle Schœttel

Source de cette publication: https://www.jeshua.net/fr/transmissions/qui-ou-quest-ce-que-lame/

AVIS | Prenez avis que les textes publiés sur ce blog le sont à titre informatif. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de leur source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Or, je vous invite à ne retenir que ce qui résonne en vous, que ce qui vous fait du bien et à laisser aller tout ce qui ne vous convient pas. AB.

Haut de page

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.