PAMELA KRIBBE : Une Matinée Avec Jeshua (1 de 21): IMAGES D’INDIGNITÉ – jeshua.net


Rayonner sa Beauté


Pamela Kribbe transmet Jeshua


Chers amis, je suis Jeshua. Je viens vous rappeler qui vous êtes, votre force et votre grandeur. Vous êtes une source de Lumière inexhaustible qui se renouvelle continuellement, grandit et est en expansion, un flux d’énergie divine exubérant. Je veux vous infuser de cette énergie et je vous demande de permettre à cette énergie de s’écouler pleinement dans votre esprit, votre corps et toute votre vie, de façon que l’énergie de votre âme puisse s’exprimer ici sur Terre.

Je vous appelle à lâcher prise sur d’anciennes et fausses images d’indignité. Je veux vous parler aujourd’hui de l’estime de soi et de la souveraineté, d’oser vous mettre debout et de croire à la flamme que vous portez en vous. Cette flamme est votre Lumière. Elle veut briller haut et clair ici et maintenant. Mais vous avez tous  absorbé tellement de fausses informations sur vous, sur ce que vous êtes ou devriez être, que votre puissance spirituelle s’est affaiblie, ainsi que votre originalité, votre caractère unique. En ce temps de l’évolution de l’humanité, de nouvelles forces spirituelles sont libérées, et cela ne peut être fait complètement et vraiment que par les gens qui vivent maintenant sur Terre. Un temps nouveau, une énergie nouvelle naissent à travers vous, et cela ne peut se manifester de manière très enracinée que si vous reconnaissez complètement votre valeur.

Hommes et femmes ont été fourvoyés par les traditions et les processus d’éducation de la société, et cela a laissé des images de péché, de honte et de culpabilité qui continuent à s’accrocher à vous et à vivre à vos dépens. La vie est dépeinte comme une lutte pour faire vos preuves et un combat pour survivre. Dans cette tradition, une forme très limitée d’énergie masculine est présentée comme nécessaire dans la vie et cette position repose essentiellement sur une fondation instable de peur et de besoin de contrôle. Cette forme d’énergie masculine domine aussi la spiritualité depuis des siècles. L’Église a donné à la spiritualité chrétienne une dominante masculine et celle-ci a perdu sa connexion avec son origine. Vous êtes ici pour rétablir l’énergie du Christ originelle et restaurer son cœur vivant en vous, le manifester et le transmettre aux autres.

Je vous reconnais comme mes frères et sœurs. Vous m’êtes si chers et ce qui me fait le plus de peine, c’est de voir comme vous vous rabaissez et vous vous dénigrez, à quel point vous vous sentez déprimés et peu sûrs de vous. Ce sont des images de péché, de honte et de culpabilité qui vous trompent. Regardons ensemble comment ces images jouent un rôle dans la vie des hommes et des femmes. Chez les hommes, ces images se sont imprimées en eux dans leur prime jeunesse par une éducation axée sur la performance et la compétition, ils sont encouragés à se distinguer des autres et à défendre leur territoire, à être durs et à montrer leur masculinité. La sensibilité et les qualités féminines, telles que la connectivité et l’empathie, sont rejetées, car elles sont étiquetées non-viriles, n’appartenant pas à un homme. Chez les femmes, l’accent est mis sur le fait de ne pas se distinguer, sur l’empathie et le service ; les qualités du don et du soin de l’autre sont mises en avant.

Ces deux rôles-modèles affectent toujours la psyché masculine et féminine et ils présentent des images fausses. Une femme est supposée trouver sa vraie valeur dans le don d’elle-même, dans son empathie et en prenant soin des autres. Mais elle perd en fait sa propre force, l’aptitude à se tenir debout, à prendre sa place et se positionner clairement dans le monde. L’énergie féminine ne peut circuler avec toute sa puissance que sur la base de l’autonomie, de la liberté et de l’indépendance des femmes. Si cette fondation d’autonomie est absente, les femmes s’affaiblissent, et elles n’assument pas la position et le pouvoir qui leur reviennent dans le monde. Le rôle-modèle traditionnel dévolu aux femmes voile leur perspicacité et leur goût de l’aventure.

Chez les hommes, c’est en quelque sorte l’inverse : en grandissant, ils sont souvent blindés et se coupent de leur cœur, de leur sensibilité et de leur besoin d’être attentif, d’aimer et de protéger. Ils doivent se distinguer et cela les oblige à une solitude inévitable, à une forme d’isolement, et ils se sentent perdus, ce qui les met à part de l’ensemble. Parfois, ils perdent vraiment leur sensibilité et n’osent plus se laisser aller à leurs émotions, à leurs ressentis et à l’amour présent dans leur cœur.

Il existe dans l’âme masculine un désir d’incarner aussi la nature féminine, qui est déjà une part intrinsèque de leur âme, mais les hommes ont tendance à projeter ce désir en-dehors d’eux sur les femmes. Les femmes, elles aussi, ont tendance à projeter leur désir de puissance et de discernement sur les hommes. Mais si les deux genres ne réussissent pas à trouver ces qualités en eux, cela donne lieu à des relations douloureuses entre hommes et femmes. Ils ont besoin l’un de l’autre, mais en même temps, il y a des conflits, car la dépendance n’est jamais une bonne base pour une relation vraiment aimante. Les deux genres ont besoin d’établir une connexion interne avec leur propre puissance masculine ou féminine. Ces énergies leur appartiennent, elles sont comme une spirale enroulée autour d’elle-même. Elles ne peuvent grandir et s’épanouir qu’ensemble.

Qu’arrive-t-il à l’estime de soi des hommes et des femmes lorsqu’ils sont obligés de vivre à l’échelle de tels stéréotypes uni-dimensionnels de masculinité et de féminité ? L’homme développe une persona ou faux ego qu’il doit présenter au monde car il doit faire ses preuves, il doit être performant et être un homme d’action. La femme elle aussi développe une persona, car elle doit être charmante, jolie, gentille, servir et donner. Quand tous deux essaient de montrer l’autre côté d’eux-mêmes, habituellement, cela suscite des sentiments de culpabilité, de honte, de ne pas être à la hauteur, ou encore l’inverse : d’être trop important ou arrogant. Prenez, par exemple, la haine suscitée en réaction à l’homosexualité dans votre Histoire. Les hommes qui mettaient en avant de façon explicite leur côté féminin et avaient plaisir à le faire étaient considérés comme le summum de la dépravation. Des limites qui étaient censées rester intactes ont été transgressées. Et pourquoi ?Apparemment, il était nécessaire de placer les hommes et les femmes dans des cases étroites afin de réprimer leur puissance spirituelle véritable et leur force unique, car ces stéréotypes ont tous été joués jusqu’au bout dans le contexte de l’énergie de domination et de pouvoir.

Vous avez tous eu affaire à cette énergie répressive, parfois comme victime et parfois comme prédateur, vous pouvez donc vous demander pourquoi cette attitude s’est développée. On peut regarder cette situation ainsi : l’aventure créative sur Terre, le cycle entier de vies qui se perpétuent, est un immense processus de croissance. C’est un long voyage, au cours duquel vous expérimentez ce qu’on pourrait appeler la « dualité » dans le monde de la forme : lumière et ombre, connexion et séparation, masculin et féminin. Vous avez voyagé loin de la Maison, et cela a un sens. Cette expérience a une grande valeur, elle apporte une très grande richesse aux âmes qui y participent. Mais cela signifie aussi que vous êtes descendus dans des sphères où règnent la peur, la désolation, et l’oubli de votre vrai Soi. Je suis ici pour vous rappeler qui vous êtes dans cette descente dans l’obscurité et l’expérience des deux côtés des énergies de pouvoir et de domination : victime et prédateur.

Le temps est maintenant venu dans ce cycle de vie sur Terre de revenir à un meilleur équilibre, je vous appelle donc à retrouver qui vous êtes. Vous venez d’une source de Lumière inexhaustible, une Lumière à la fois paisible et dynamique, qui expérimente et explore. Aucun Dieu omniscient, aucun législateur dominant ne déterminaient votre vie, juste un libre flux de Lumière qui se révèle dans les énergies masculine et féminine, et dans des formes différentes qui s’accordent toutes ensemble de belle façon. Sentez à nouveau le lien originel entre ces énergies, la danse du féminin et du masculin.

La puissance féminine excelle dans la connexion et l’unification ; elle rassemble les énergies. L’énergie féminine s’ouvre à l’extérieur depuis le cœur et reçoit avec amour et délicatesse. D’une certaine façon, l’énergie féminine porte l’univers. Elle est la source de la connectivité, de l’Unité. Sentez la puissance de cette énergie. Elle est présente dans toute la diversité que vous observez autour de vous : les gens, les animaux, les plantes. En toute chose circule l’Un : la mère, la déesse, l’énergie qui relie et unifie.

La puissance masculine excelle dans la distinction et elle crée différemment ; elle crée des individus. Dans votre âme, vous êtes reliés les uns aux autres, et cependant, vous êtes unique, différent, en tant qu’être individuel. Dans l’univers tout entier, il n’existe rien ni personne exactement comme vous. Quel miracle ! Pouvez-vous, en plus de faire partie intégrante de l’Un, la source d’où vous êtes issus, vous autoriser à être « autre », cette merveille d’être vous à votre manière unique ? Sentez cela, même si vous ne pouvez pas l’exprimer avec des mots – c’est le « vous » en vous. C’est cela, la puissance créatrice de l’énergie masculine.

La plus grande joie de la création éclate quand l’Un se rencontre à travers l’Autre. Si vous vivez dans un corps masculin, vous avez la possibilité de vous émerveiller à la vue d’une femme : son apparence, sa beauté, l’accès qu’elle a à certaines énergies, aux forces unificatrices en elle. En tant que femme, vous pouvez vous émerveiller et vous réjouir à la vue d’un homme : son corps, sa force, sa capacité de protection. Le jeu entre le masculin et le féminin devient une joie et une source de créativité quand les deux genres reconnaissent chacun leur force et leur valeur. Mais en même temps, il y a cette différence qui rend tout cela passionnant et aventureux ; un voyage de découverte plein d’expériences potentielles qui vous enrichissent et vous font mûrir. Telle est la promesse du jeu entre le masculin et le féminin.

Aujourd’hui, nous parlons en particulier de l’énergie masculine, et je veux dire quelque chose de plus à ce propos. Dans le mode de pensée spirituel traditionnel, l’ego est souvent dépeint comme quelque chose de mauvais qui nécessite d’être transcendé. Certainement dans le passé, l’ascension vers le Ciel était vue comme l’idéal de la vraie spiritualité. Mais qu’est-ce que la vraie spiritualité ? Ce n’est pas juste la connexion, la communion, l’unité qui sont centrales dans la spiritualité, mais aussi l’aptitude à distinguer vos facultés uniques, à être un « je ». Permettre à vos facultés uniques de se développer et se manifester est tout aussi important que se connecter, et cela donne une forme de manifestation unique à la Lumière de votre âme. C’est précisément pour cette force distinctive que vous avez eu besoin d’un ego. Mais ce dont je parle, ce n’est pas de l’ego qui a été représenté dans la tradition masculine. Ce n’est pas un ego brut et endurci qui veut se distinguer aux dépens de tout et de tous, qui veut accumuler du pouvoir, régner sur les autres et sur la vie. Cette vision est une fausse image de ce qu’est l’ego. Sous sa forme véritable, l’ego est un point focal, un prisme, pour votre je-ité essentielle, votre puissance unique. Il a besoin d’être là et c’est une part très spéciale et irremplaçable de la création, comme une pièce de puzzle qui fait de vous une partie d’un plus grand ensemble.

Reconnaissez, embrassez cette puissance ! Dites-lui « oui ». Répondez joyeusement à qui vous êtes ; vous êtes irremplaçable. Et quand vous affirmez votre véritable force, vous n’avez pas besoin de transcender votre ego, votre personnalité, ni de la laisser derrière vous, vous n’avez pas besoin de renier quoi que ce soit en vous. Au contraire, vous devenez qui vous êtes réellement. La Lumière de votre âme descend pleinement dans toutes vos cellules, votre corps, votre humanité tout entière. Tout ce qui vous appartient est illuminé par cette Lumière. Alors, vous vous dites « oui » – votre humanité tout entière a le droit d’exister – et votre soi unique circule en tout ce que vous êtes et faites. Vous n’avez pas besoin de cacher votre humanité, ni d’en avoir honte.

Imaginez que la Lumière brille depuis sa source à travers vous. Permettez-lui de circuler vers le bas, à travers votre chakra coronal puis à travers tout votre être. C’est une Lumière blanche universelle, pleine d’amour et de douceur. Elle circule en tout ce qui vit et aussi en vous. Grâce à vous, la Lumière acquiert une radiance unique, une tonalité spéciale, un son différent. Tournez votre regard vers l’intérieur et vous verrez peut-être certaines couleurs, vous entendrez certains sons ou vous aurez juste un ressenti particulier ; puis au fond de vous, ressentez : « C’est moi, c’est le mystère que je suis ». Vous êtes ici pour recevoir ce mystère et personne d’autre ne peut le faire à votre place. Laissez-le circuler dans votre corps, l’abdomen, les jambes et les pieds. Ceci est l’intégration, la fusion, des énergies masculine et féminine en vous.

Sentez-vous bienvenu sur Terre et enjoyez qui vous êtes. Ne soyez ni honteux ni coupable. Lâchez prise des vieilles images de péché. Ça ne sert à personne, ni à vous ni au monde. Laissez brûler la flamme et laissez rayonner la Lumière ! C’est mon plus cher désir ; et mes souhaits les plus chers sont que vous vous teniez debout dans votre force, sur vos deux pieds. Laissez la graine de l’énergie christique fleurir en vous et ne soyez pas dépendant de quelqu’un d’autre. Je vous salue tous, dans l’égalité et la joie profonde.


© Pamela Kribbe

Traduit de l’Anglais par Christelle Schœttel

Source de cette publication: https://www.jeshua.net/fr/transmissions/images-dindignite/

AVIS | Prenez avis que les textes publiés sur ce blog le sont à titre informatif. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de leur source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Or, je vous invite à ne retenir que ce qui résonne en vous, que ce qui vous fait du bien et à laisser aller tout ce qui ne vous convient pas. AB.

Haut de page

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.