PAMELA KRIBBE : QUI EST JESHUA ? – jeshua.net

haut de page

Jeshua, qui es-tu?

Je suis celui qui a vécu parmi vous et que vous avez connu sous le nom de Jésus. Je ne suis pas le Jésus de votre tradition d’Eglise ou le Jésus de vos écrits religieux. Je suis Jeshua-ben-Joseph ; j’ai vécu en tant qu’homme de chair et de sang. J’ai atteint la conscience de Christ avant vous, mais j’ai été soutenu en cela par des puissances qui sont au-delà de votre imagination actuelle. Ma venue fut un évènement cosmique – j’ai accepté ce service.

Cela n’a pas été facile. Je n’ai pas réussi dans mes efforts pour transmettre aux gens l’immensité de l’amour de Dieu. Il y a eu beaucoup d’incompréhension. Je suis venu trop tôt, mais il fallait que quelqu’un vienne. Ma venue a été semblable à un lancer de pierre dans un grand étang poissonneux. Tous les poissons fuient et la pierre coule au fond. Cependant, il y a des rides perceptibles longtemps après. On pourrait dire que le type de conscience que je souhaitais transmettre a accompli son oeuvre souterraine après. A la surface de l’étang,  les rides sont restées ; des interprétations bien intentionnées mais mal inspirées sont apparues et se sont affrontées et combattues en mon nom. Ceux qui ont été touchés par mon énergie, mus par l’impulsion de l’énergie de Christ, n’ont pas vraiment pu l’intégrer dans leur réalité psychologique et physique.

Il a fallu longtemps avant que la conscience de Christ puisse prendre racine sur la terre. Mais à présent, le temps est venu. Je suis là à nouveau et je parle par la voix de nombreuses personnes et à tous ceux qui veulent m’entendre et me comprendre dans le silence de leur coeur. Je ne prêche pas et je ne juge pas. Mon espoir le plus sincère est de vous parler de la présence vaste et intarissable de l’Amour qui vous est accessible à chaque instant.

Je fais partie d’une conscience bien plus grande, d’une entité plus grande, dont je, Jeshua, suis la partie incarnée (de ce champ de conscience). Je n’aime pas trop ce nom de Jésus, car il est devenu captif d’une version déformée de ce que je représente. « Jésus » appartient aux traditions et autorités d’Eglise. Pendant des siècles, il a été façonné pour correspondre aux intérêts des patriarches de l’Eglise, à tel point que l’image prédominante de Jésus est à présent si éloignée de ce que je représente que cela me ferait vraiment plaisir si vous pouviez le lâcher et me libérer de cet héritage.

Je suis Jeshua, homme de chair et de sang.

Je suis votre ami et votre frère.

Je connais la nature humaine dans tous ses aspects.

Je suis le guide et l’ami.

N’ayez pas peur de moi. Embrassez-moi comme vous embrasseriez l’un de vos parents.

Nous sommes une famille.


Jeshua, Jésus et Christ

L’énergie de Christ que je suis venu vous offrir provient d’une énergie collective qui dépasse le monde de la dualité. Cela signifie qu’elle reconnaît les opposés du bien et du mal, de la Lumière et de l’obscurité, de donner et prendre, comme étant des aspects d’une seule et même énergie. Vivre selon la réalité de la conscience de Christ signifie qu’il n’y a de lutte pour rien. Il y a acceptation complète de la réalité. Cette absence de lutte ou de résistance est sa principale caractéristique. Puisque le Christ (ou l’énergie de Christ) reconnaît les extrêmes de toutes les pensées, de tous les sentiments et de toutes les actions comme étant la manifestation de l’énergie divine unique, il ne peut y avoir de dualité ni de jugement dans la façon dont elle (l’énergie christifiée) vit l’expérience de la réalité.

Prenons un exemple. Lorsque l’énergie de Christ en vous regarde un conflit armé, son coeur pleure le sort du vaincu, mais elle ne juge pas. Elle ressent la douleur et l’humiliation à chaque coup et son coeur est plein de compassion, mais elle ne juge pas. Elle regarde l’agresseur, celui qui a le fusil, celui qui a le pouvoir, qui inflige la douleur, elle ressent la haine et l’amertume qui sont en lui et son coeur a du chagrin, mais elle ne juge pas. L’énergie, le coeur de Christ embrasse toute la scène avec une compassion sincère mais sans jugement, car elle en reconnaît tous les aspects comme des expériences qu’elle a elle-même traversées. Elle a survécu à tous ces rôles, d’offenseur et de victime, de maître et d’esclave et elle est parvenue à cette compréhension qu’elle n’est aucun des deux, mais ce qui est sous-jacent aux deux.

L’énergie de Christ est passée par toutes les énergies de la dualité. Elle s’est identifiée tantôt à l’obscurité, tantôt à la Lumière, mais à travers tout cela, quelque chose est resté le même. Et lorsqu’elle a pris conscience de cette similitude sous-jacente à toutes ses expériences, sa conscience en a retiré une nouvelle sorte d’unité : elle a été christifiée. L’énergie christifiée était cette énergie que je suis venu vous offrir.

Qui j’étais est assez difficile à expliquer. Je vais essayer en faisant une distinction entre trois identités : Jeshua, Jésus et Christ.

Je, celui qui parle maintenant, suis Jeshua. J’ai été cet être humain qui a porté l’énergie de Christ lors de mon incarnation sur la terre. Cette énergie peut aussi être appelée Christ.

Jésus – dans ma terminologie – est le nom de l’homme divinisé qui était le résultat de la descente de l’énergie de Christ dans la réalité physique et psychologique de Jeshua.

Cette énergie de Christa été déversée en Jeshua depuis les sphères de Lumière qui, selon votre point de vue, sont localisées dans votre futur. Jésus a été celui qui a fait des miracles et accompli des prophéties. Jésus était un émissaire venant des sphères de Lumière, incarné en moi. En fait, il était mon futur soi. Jésus était, selon mon point de vue d’homme Jeshua vivant sur la terre, mon futur soi en unité avec l’énergie de Christ. Parce que le Christ en lui était clairement présent et visible pour de nombreuses personnes autour de lui, il leur paraissait divin.

Moi, Jeshua, j’étais un homme de chair et de sang. L’aspect unique et, dans une certaine mesure, artificiel de la « construction-Jésus » était que j’ai reçu son/mon Soi Christé du futur. Je ne suis pas devenu Christ sur la base de mon passé ni de mes expériences passées. Je n’ai pas atteint l’illumination de façon naturelle mais grâce à une intervention extérieure, pour ainsi dire, par une descente d’énergie de Christ depuis le futur. J’étais d’accord pour jouer ce rôle avant de commencer cette incarnation. J’ai consenti à être éclipsé par la présence de Jésus, comme un  acte de service et aussi parce que j’avais un ardent désir de connaître la réalité de mon potentiel le plus profond. 

Jésus, mon futur soi venu des sphères de Lumière, était en unité avec l’énergie de Christ. Toutefois, il ne représentait pas l’énergie entière de Christ ici sur la terre, car cette énergie contient plus que Jésus. Il en est une parcelle, une cellule.

Christ, ou l’énergie de Christ (c’est plus semblable à un champ d’énergie qu’à une entité individuelle), est une énergie collective qui a de nombreux aspects ou cellules qui coopèrent de façon à fonctionner comme un seul organisme. Chaque cellule apporte sa contribution unique à l’ensemble et se vit comme individuelle tout en faisant partie du tout. On pourrait appeler ces multiples aspects de l’énergie de Christ anges ou archanges. C’est la spécificité des anges d’avoir le sens de leur individualité autant qu’un degré élevé d’oubli de soi, qui leur permet de se sentir à l’unisson avec des énergies collectives et d’accomplir leur service dans la joie. La notion d'(arch)ange est élucidée dans le dernier chapitre de la série de l’artisan de Lumière « Votre Soi de Lumière ».

La mission de Jésus sur la terre

Jésus était une énergie du futur venue sur la terre pour apporter l’illumination et la connaissance à l’humanité. Il est venu d’un autre monde ou même d’une autre dimension et il a amené avec lui l’énergie élevée de cette réalité. La conscience qu’il avait de son Soi plus grand est restée intacte le temps de son incarnation sur la terre. C’est grâce à sa présence en moi, Jeshua, que j’ai pu  facilement constater la flexibilité des lois de la matière et « accomplir des miracles ».

La raison de la venue sur la terre de la personnalité de Jésus/Jeshua était de créer une ouverture, un portail d’accès vers un état de conscience différent. Je voulais montrer un exemple des possibilités disponibles à tout être humain.

Dans les sphères de Lumière d’où venait Jésus, on pressentait que la terre allait dans une direction qui aboutirait dans une grande obscurité et une autodestruction pour les âmes impliquées dans la tentative d’expérience de la terre. Il fut donc décidé qu’une puissante impulsion en faveur du changement allait être donnée, qui montrerait clairement aux humains les choix dont ils disposent. En envoyant la personnalité d’énergie de Jésus, nous voulions leur tendre un miroir et leur rappeler leur origine divine ainsi que leurs potentialités latentes  : les potentialités de paix, de liberté et de maîtrise de soi.

Tout être humain est maître de sa réalité. Vous créez votre propre réalité à chaque instant. Vous êtes capables de lâcher une réalité de misère ou insatisfaisante et de permettre à la Lumière d’entrer et de transformer votre création. Vous êtes votre propre maître, mais vous avez tendance à abandonner votre pouvoir aux mains d’autorités extérieures qui proclament  détenir la vérité et vouloir le meilleur pour vous. C’est ce qui se passe dans la politique, la santé, l’éducation, etc. De même, votre «industrie du spectacle» est pleine de fausses images sur le bonheur, la réussite et la beauté, qui ne servent personne sauf ceux qui les fabriquent. Avez-vous déjà pensé aux sommes d’argent dépensées juste pour créer des images ? Dans les médias, les journaux, les films, à la radio, à la télévision et sur internet, les images sont omniprésentes. D’où proviennent ces images ? Pourquoi sont-elles là ? Qui les fabrique  ?

Les images sont un moyen d’exercer le pouvoir sur les gens. Les images peuvent asservir les gens et les déconnecter de leurs besoins réels, sans faire usage de la force physique ou de la violence. Les images peuvent amener les gens à abandonner volontairement leur propre souveraineté et le sens de leur valeur. Elles vous trompent sans qu’il soit besoin de vous contraindre par la violence ; vous accepterez comme vôtres les valeurs dépeintes par l’image et agirez selon elles. C’est ce que nous pourrions appeler le contrôle mental invisible et il sévit parmi vos sociétés occidentales dites « libres ».

La fonction première de la Lumière est d’apporter la clarté, la conscience et la transparence aux structures invisibles de pensée et de perception qui forment votre vie. La Lumière est l’opposé du contrôle mental. Là où pénètre la Lumière, elle brise les chaînes du pouvoir et de l’autorité et elle renverse les hiérarchies qui reposent sur elles. Elle dévoile les abus de pouvoir et libère les gens des tromperies et des illusions qui les privent de leur capacité à s’autodéterminer.

Jésus était une menace pour l’ordre dirigeant au temps où il vivait. Par ses paroles et simplement par ce qu’il rayonnait, il faisait que les structures du pouvoir étaient vues pour ce qu’elles étaient en vérité. C’était insupportable et inacceptable pour la hiérarchie existante.

Le rôle d’artisan de Lumière que Jésus avait endossé était pesant, surtout pour moi, Jeshua, l’être humain qui était volontaire pour porter cette énergie intense, lumineuse, au cours de ma vie. Moi, Jeshua, j’étais presque éclipsé par la force de la présence de Jésus, la présence de mon futur Soi ! Bien que cela m’ait comblé de dons exceptionnels, d’amour et d’inspiration, c’était un véritable défi physique de porter ou «contenir» cette énergie. En vérité, je n’ai pas pu intégrer cette énergie dans mon être physique – les cellules de mon corps n’y étaient pas prêtes – en effet, à un  niveau physique, mon corps s’est épuisé à porter ces énergies de Lumière intenses.

Hormis cet aspect physique, c’était aussi un fardeau psychologique de porter l’énergie de Christ. C’était très pénible de constater que la nature de cette énergie était souvent mal comprise, même par mes amis ou mes « disciples » les plus proches. L’être humain que j’étais a parfois désespéré et douté de la valeur du voyage entrepris. J’avais le sentiment que ce monde n’était pas prêt pour accueillir l’énergie de Christ. J’avais le sentiment que son essence n’était pas reconnue. En vérité, Jésus était un pionnier en son temps.


Les conséquences de la venue de Jésus sur la terre

Grâce à la venue de Jésus sur la terre, une semence a été plantée. C’était la semence de l’énergie de Christ. Les gens ont été touchés par mes paroles et mes actes et, de façon inconsciente, au niveau de l’âme, ils ont bien reconnu l’énergie de Christ. Au fond de leur âme, une mémoire s’est réveillée. Quelque chose a été touché et s’est mis en mouvement.

A la surface, au niveau de ce qui peut être vu et perçu dans le monde physique, ma venue a créé une grande confusion. En vertu de la loi de la dualité, une puissante descente de Lumière génère une puissante réaction de l’obscurité. C’est juste une question de logique. La Lumière agit comme un révélateur. Elle veut briser les structures du pouvoir et libérer les énergies emprisonnées. L’obscurité est l’énergie qui veut opprimer et contrôler. Ces deux énergies ont donc des intérêts opposés. Là où l’une gagne en puissance, l’autre se battra pour se défendre et retrouver l’équilibre. C’est ainsi que ma venue sur la terre a aussi été à l’origine de nombreux combats et de violence, en réaction à la Lumière que j’ai apportée.

La persécution de mes adeptes, les premiers chrétiens, est un exemple de cette violente réaction. Mais les chrétiens eux-mêmes, fondateurs de l’Eglise, n’ont pas non plus évité la violence dans leur zèle à répandre mes enseignements. Pensez aux croisades et à l’inquisition. Au nom du Christ, les actes obscurs les plus barbares ont été commis, par des chrétiens ou des non-chrétiens.

Les maîtres de Lumière qui ont décidé de m’envoyer comme émissaire sur la terre étaient conscients du fait que l’énergie intense et sans-précédent de Jésus puisse provoquer de fortes réactions de l’obscurité. Jésus a pénétré la réalité de la terre tel une comète. C’était une sorte de mesure d’urgence de la part des sphères de Lumière, d’énergies qui étaient très concernées par la terre et ses habitants. C’était une tentative ultime pour changer la direction dans laquelle la terre se dirigeait, une manière d’interrompre les cycles d’ignorance et de destruction qui continuaient à se répéter.

Les conséquences furent ambiguës. D’une part, la Lumière de Jésus appela plus d’obscurité en réaction. D’autre part, la semence de la conscience de Christ a été plantée dans le coeur d’un certain nombre de gens. L’une des raisons importantes de ma venue était d’éveiller l’âme des artisans de Lumière sur la terre. (Voir la première partie de ce livre pour une explication de la notion d’artisan de Lumière). Ils étaient censés être très sensibles et réceptifs à mon énergie, bien que beaucoup d’entre eux se soient aussi égarés dans la densité et l’obscurité du plan terrestre. Les artisans de Lumière sont en fait des émissaires de Lumière avec la même mission que Jésus. La différence est que dans leur incarnation dans un corps physique, ils sont moins connectés à leur Soi divin que je ne l’étais. Ils sont plus soumis aux fardeaux karmiques et aux illusions de la planète terre. Ils sont plus liés au passé. Avec l’incarnation de Jésus, c’est quelque chose de spécial qui s’est produit. Jésus ne portait aucun fardeau karmique du passé et pouvait par conséquent garder contact plus facilement avec sa divinité. Il était ici de façon artificielle, en quelque sorte, une présence originaire du futur, ici et là en même temps.

La conscience des êtres de Lumière qui ont pris ensemble la décision d’insérer l’énergie de Jésus dans la réalité de la terre à cette époque n’était ni parfaite ni omnisciente. Tout être conscient participe d’un processus de développement et de compréhension de soi, à chaque instant. Parmi les humains, il y a une croyance persistante selon laquelle tout est prédestiné  par un plan divin ; derrière cette croyance, se trouve la notion d’un Dieu dominant, omniscient. Cette notion est fausse. Il n’y a aucune prédestination exercée par une force extérieure. Il n’y a que des probabilités qui sont la conséquence des choix que vous faites. Ma venue sur la terre reposait sur une décision prise par une énergie de Lumière collective, dont Jésus faisait partie. C’était un choix qui impliquait des risques et une issue imprévisible.

L’énergie collective de Lumière dont je parle est un royaume angélique qui est en connexion profonde avec l’humanité et la terre parce qu’il a participé à la création des humains et de la terre. En fait, vous faites partie d’eux et n’êtes pas du tout séparés d’eux, mais nous parlons là d’un aspect multidimensionnel, c’est-à-dire à un niveau de conscience qui se situe en-dehors de votre structure de temps linéaire. Dans une autre dimension ou structure de temps, vous êtes ces anges qui forment les sphères de Lumière, d’où Jésus est descendu sur la terre. (Voir le dernier chapitre de la série de l’artisan de Lumière : « Votre Soi de Lumière », pour une explication approfondie de la multidimensionnalité et de votre nature angélique.) Vous, les artisans de Lumière, êtes bien plus interconnectés avec « l’évènement Jésus », cette descente d’énergie de Christ sur la terre, que vous ne le supposez. Dans une certaine mesure, ce fut une entreprise collective à laquelle vous avez tous contribué et dont je, Jeshua, fus le représentant physique visible.

Mon message était que l’énergie de Christ est présente en tout être humain sous forme de semence. Lorsque vous me considérez comme une autorité, vous avez mal compris mon message.

Je souhaitais et souhaite encore vous inviter à croire en vous-même, à trouver la vérité qui est dans votre coeur et à ne croire en aucune autorité en-dehors de vous.

De façon ironique, la religion chrétienne officielle m’a placé, moi, hors de votre réalité et a fait de moi une figure d’autorité à révérer et à qui obéir. C’est l’opposé exact de mon intention. Mon intention était de vous montrer que vous pouvez être un Christ vivant.

Je vous demande à présent de reconnaître le Christ en vous et de me rendre mon humanité.

Je suis Jeshua, homme de chair et de sang, et en vérité, un ami et un frère pour vous tous.


© Pamela Kribbe

Lien de l’article: https://www.jeshua.net/fr/qui-sommes-nous/qui-est-jeshua/

AVIS | Prenez avis que les textes publiés sur ce blog le sont à titre informatif. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de leur source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Or, je vous invite à ne retenir que ce qui résonne en vous, que ce qui vous fait du bien et à laisser aller tout ce qui ne vous convient pas. AB.

haut de page

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.